Ré­veillon Ni­co­las le pom­pier re­doute les ac­ci­dents de la route

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE - ANNE COL­LIN

« LE SOIR DU 31 DÉ­CEMBRE, on peut s’at­tendre à tout », pré­vient le sergent Ni­co­las Pous­sard, 32 ans. Pro­fes­seur de sécurité pré­ven­tion à Chars (Val-d’Oise) dans le ci­vil, ce pom­pier vo­lon­taire de Ma­rines (Vald’Oise), se­ra sur le pont, avec une di­zaine de ses col­lègues, ce soir et jus­qu’à de­main soir. Si le sec­teur du Vexin est plu­tôt calme, Ni­co­las, fort de douze ans d’ex­pé­rience, s’at­tend à au moins trois dé­parts dans la nuit. « Ma­laises, in­toxi­ca­tions ali­men­taires, cou­teau à huîtres qui ter­mine dans la main… nous sommes ap­pe­lés es­sen­tiel­le­ment pour du se­cours à per­sonne », pré­cise ce pas­sion­né.

Le sec­teur de Ma­rines comp­tant éga­le­ment des boîtes de nuit, les ac- ci­dents de la route sont très re­dou­tés. Mais son sou­ve­nir de ré­veillon le plus mar­quant date de sa double af­fec­ta­tion à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) entre 2009 et 2013. « Après une nuit dé­jà mou­ve­men­tée, nous avons été ap­pe­lés sur ce qu’on pen­sait être une pe­tite fuite d’eau dans une école de Sar­celles. En fait, trois étages étaient inon­dés. L’in­ter­ven­tion a du­ré quatre heures », se rap­pelle ce père de deux jeunes en­fants.

Mais mal­gré sa garde, il pour­ra pas­ser le 31 en famille. « Nous or­ga­ni­sons une soi­rée à la ca­serne avec nos femmes et nos en­fants. Ce­la nous per­met de pro­fi­ter un peu d’eux, se ré­jouit Ni­co­las. Cette an­née, c’est ra­clette ! »

(LP/A.C.)

Ma­rines (Val-d’Oise), mar­di. Le sergent Ni­co­las Pous­sard, 32 ans, tra­vaille­ra ce soir avec une di­zaine de ses col­lègues. Lors du ré­veillon, les pom­piers de la com­mune ef­fec­tuent es­sen­tiel­le­ment du se­cours à per­sonne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.