Seul

PRÉ­SI­DEN­TIELLE Même aux yeux de ses plus fi­dèles sou­tiens, Fran­çois Hol­lande n’ap­pa­raît plus comme le can­di­dat na­tu­rel de la gauche.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - @Na­tha­lieS­chuck @AvaD­jam­shi­di | @Pau­li­ne_Th

PAR NA­THA­LIE SCHUCK (AVEC AVA DJAMSHIDI ET PAU­LINE THÉVENIAUD) IL AVAIT tous les pou­voirs : la ma­jo­ri­té à l’As­sem­blée et au Sé­nat, 21 ré­gions sur 22, 61 dé­par­te­ments sur 101, deux villes sur trois. Cinq bé­ré­zi­nas élec­to­rales et un vi­rage so­cial-li­bé­ral plus tard, il ne reste que la mai­son mère à l’Ely­sée. « Un jo­li gâ­chis… », grom­melle un proche de Ma­nuel Valls. Et il y a eu « cette pu­naise de bou­quin », peste un di­ri­geant PS. Il a fait of­fice de ca­ta­ly­seur. De­puis la sor­tie d’« Un pré­sident ne de­vrait pas dire ça… » le 13 oc­tobre, même cer­tains fi­dèles de Fran­çois Hol­lande dé­crochent.

SES SOU­TIENS DOUTENT

C’est son vieil ami Jean-Pierre Mi­gnard qui le presse de s’évi­ter une dé­cu­lot­tée. Son ex-com­pagne Sé­go­lène Royal qui laisse dire qu’elle pour­rait être can­di­date, alors qu’elle n’y pense guère. « Mais ça l’amuse », dit un mi­nistre. Et Ma­nuel Valls qui s’ac­tive, même s’il ne se fait au­cune illu­sion sur le fait que Hol­lande ne lui cé­de­ra pas la place, mal­gré les son­dages qui le donnent éli­mi­né dès le pre­mier tour. « Valls a pen­sé qu’il avait un es­pace pour être can­di­dat la se­maine der­nière, je ne suis pas sûr qu’il le pense en­core », dé­crypte un mi­nistre.

En cou­lisses, les dis­cus­sions vont bon train entre le Pre­mier mi­nistre, le pa­tron du PS, Jean-Ch­ris­tophe Cam­ba­dé­lis, et le pré­sident de l’As­sem­blée, Claude Bar­to­lone, — trois sou­tiens du pré­sident ! — pour trou­ver une is­sue à la crise. « On n’a pas le droit de se de­man­der qui est le meilleur pour l’em­por­ter ? La ques­tion se pose ! Et on at­tend la dé­ci­sion du roi », tem­pête un vall­siste, fu­rieux d’être « pri­son­nier de Hol­lande ». Et voi­là que d’autres sou­tiens his­to­riques du pré­sident semblent eux aus­si dou­ter, comme Jean-Yves Le Drian, d’une dis­cré­tion de vio­lette ces temps-ci…

LA SUR­VIE DU PS EN JEU

Tous ont une bonne rai­son de flan­cher. Bar­to­lone ne dé­co­lère pas de­puis les confi­dences as­sas­sines de Hol­lande sur son manque de cha­risme. Mer­cre­di, le troi­sième per­son­nage de l’Etat a tour­né les ta­lons avant un dis­cours du pré­sident ! Au-de­là de la ven­geance per­son­nelle, Bar­to­lone se fait le porte-voix des dé­pu­tés PS, en état de qua­si-ré­volte. « Ils se de­mandent tous si on va dis­pa­raître », dé­crypte un cadre PS. Les ex­perts élec­to­raux les plus op­ti­mistes pré­disent en ef­fet au PS moi­tié moins de dé­pu­tés (288 ac­tuel­le­ment) après les lé­gis­la­tives de juin. Et les plus pes­si­mistes « une tren­taine, avec 50 dé­pu­tés FN »… Pour Cam­ba­dé­lis, c’est donc la sur­vie du PS qui est en jeu. « Si vous n’avez plus de dé­pu­tés, plus d’élus lo­caux, les fi­nances du par­ti sont en cause ! » alerte un cadre. Un res­pon­sable du par­ti ré­sume : « On vou­drait au moins perdre dans l’hon­neur. »

Dans ce contexte, l’ap­pel de par­le­men­taires que concoc­tait l’Ely­sée a du plomb dans l’aile. « L’heure des ap­pels est pas­sée. Là, c’est plu­tôt la pelle et la pioche », lâche un te­nant de l’aile gauche du PS. « C’est très violent… » mur­mure l’un des der­niers gro­gnards du pré­sident. Et une autre me­nace pointe : Jean-Luc Mé­len­chon, qui de­vance Hol­lande dans cer­tains son­dages. Les en­ne­mis de Cé­cile Du­flot dans l’exé­cu­tif, ra­vis de son évic­tion de la pri­maire des éco­los, de­vraient se mé­fier. Car les élec­teurs éco­lo­gistes, or­phe­lins, pour­raient bien ve­nir gon­fler les voiles de Mé­luche.

Jean-Pierre Mi­gnard, avo­cat et in­time du pré­sident 20 oc­tobre, « Ma­rianne »

Ma­nuel Valls, Pre­mier mi­nistre 25 oc­tobre, As­sem­blée na­tio­nale « J'ai été loyal. Je l'ai été. Au nom de ma vi­sion des ins­ti­tu­tions. Je veux d'abord être loyal à ma fa­mille po­li­tique. » « Je sou­haite qu'il s'évite une hu­mi­lia­tion. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.