Une belle sur­prise pour le meilleur som­me­lier

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE -

Meilleur som­me­lier du monde en 2004, En­ri­co Ber­nar­do a ac­cep­té de dé­gus­ter cinq vins chi­nois. Son ver­dict ? Une belle sur­prise, dans l’en­semble. « Trois bou­teilles peuvent ri­va­li­ser avec de bons rouges du Bor­de­lais, de l’Aus­tra­lie ou de la Tos­cane, s’en­thou­siasme l’Ita­lien. On sent que le vi­gne­ron sait choi­sir le cé­page qui s’adapte le mieux à son ter­roir. » L’ex-som­me­lier du George-V, qui a dé­cou­vert la Chine cette an­née, y a ren­con­tré « des ex­perts du vin, cu­rieux et tra­vailleurs, qui pro­gressent très vite. D’ici dix ans, on boi­ra du vin chi­nois sur les tables in­ter­na­tio­nales. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.