Ils rem­placent le pont en « 100 heures chro­no »

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE - PAR PAS­CAL VILLEBEUF

notre plus gros chan­tier du sud de l’Ile-de-France et aus­si le plus tech­nique à réa­li­ser. C’est le pont fer­ro­viaire le plus tor­du de France », s’amuse Ju­lien De­hor­noy, di­rec­teur des lignes R et D de la SNCF. Hier ma­tin, en­tou­ré de ses tech­ni­ciens et d’élus, il a vi­si­té le chan­tier de rem­pla­ce­ment de cette pas­se­relle fer­ro­viaire au-des­sus du ca­nal du Loing à un mo­ment cru­cial : lorsque les vé­rins hy­drau­liques ont com­men­cé à sou­le­ver le ta­blier de 250 t. Le but de ces tra­vaux d’Her­cule ? Rem­pla­cer cette struc­ture da­tant de 1941 par un ta­blier tout neuf pe­sant 650 t.

« Une cin­quan­taine de per­sonnes tra­vaille jour et nuit pour que la cir­cu­la­tion des trains puisse être ré­ta­blie com­plè­te­ment mer­cre­di à 4 heures. L’opé­ra­tion a été bap­ti­sée : 100 heures chro­no », sou­ligne Serge Kneu­buh­ler, di­rec­teur de l’en­tre­tien des voies du ré­seau sud-est. Mais d’ici là, la cir­cu­la­tion est com­plè­te­ment in­ter­rom­pue entre Me­lun, Mon­te­reau-Fault-Yonne et Mon­tar­gis. Des bus de sub­sti­tu­tion ont été af­fré­tés du­rant cette pé­riode et 40 agents se­ront pré­sents dans les gares pour in­for­mer les voya­geurs.

Pa­ral­lè­le­ment la SNCF pro­cède ce wee­kend au chan­ge­ment de 1,2 km de voies et de quatre ai­guillages entre Me­lun et Fon­tai­ne­bleau. Va­lé­rie La­croute, dé­pu­té-maire (LR) de Ne­mours, es­père qu’à « moyen terme, tous ces tra­vaux per­met­tront de rac­cour­cir le temps de tra­jet des voya­geurs ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.