QUEL EST POUR VOUS LE LIEU LE PLUS SA­CRÉ ?

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR - PRO­POS RECUEILLIS PAR ER­WAN BRUCKERT

Jé­ru­sa­lem. C’est le lieu qui me vient à l’es­prit en pre­mier, presque sans avoir à ré­flé­chir. Sans par­ler de religion, il y a cette idée de com­men­ce­ment. Même si l’hu­ma­ni­té exis­tait avant, c’est un point de dé­part par rap­port à notre ci­vi­li­sa­tion ac­tuelle. C’est un lieu qui, rien que par son nom, parle à tout le monde.

L’An­tarc­tique ! C’est l’un des rares en­droits de la pla­nète où les hommes ne sont pas pré­sents, où il y a peu de traces de notre pas­sage. Il n’est pas en­core abî­mé, pas en­core souillé. C’est bien, qu’il en reste un comme ça. Il est for­te­ment convoi­té pour ses res­sources, en gaz et en pé­trole. Pour le mo­ment on s’in­ter­dit de les ex­ploi­ter, j’es­père que ça du­re­ra.

Is­tan­bul. Je suis mu­sul­man et, là-bas, en Tur­quie, toutes les re­li­gions co­ha­bitent, les chré­tiens, les juifs, les mu­sul­mans… Tout le monde vit en­semble sans au­cun pro­blème. Au contact d’autres cultures, on ap­prend beau­coup de choses. Ce mé­lange, c’est une ri­chesse, un exemple à suivre. Pour moi c’est ce­la qui est le plus sa­cré !

Le croyant. En tant que pro­tes­tante, je consi­dère que le Temple est avant tout le croyant en lui-même. Il est vrai que des lieux sont sym­bo­liques, em­blé­ma­tiques, no­tam­ment à Jé­ru­sa­lem. Mais, se­lon cer­taines des Ecri­tures, c’est la per­sonne hu­maine, sa foi, son âme qui re­pré­sentent le lieu de culte. C’est pour ce­la qu’il faut se res­pec­ter et res­pec­ter les autres.

La mos­quée de

Gre­nade. La Mecque est pour tous les mu­sul­mans, mais c’est loin et je ne me sens pas vrai­ment concer­né. Je pré­fère la mos­quée de Gre­nade, en Es­pagne, où j’ai vé­cu. Je la connais bien. Je l’ap­pré­cie pour son ar­chi­tec­ture et l’his­toire qu’elle trans­met. Pour moi, ce sont des di­men­sions qui passent de­vant le re­li­gieux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.