Très chères places de par­king…

Même si les places de stationnement se né­go­cient tou­jours à des ta­rifs éle­vés, sur­tout dans l’ouest de la ca­pi­tale, ce mar­ché n’a pas connu d’em­bal­le­ment ces der­nières an­nées.

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS - PAR BE­NOIT HASSE @LePa­ri­sien_75

Mais si, on peut en­core ache­ter un bien im­mo­bi­lier à Pa­ris pour moins de 2 000 € le mètre car­ré ! Qu’on ne s’y trompe pas. Ce ta­rif aux al­lures de très bonne af­faire est en fait pro­hi­bi­tif puis­qu’il s’agit de ce­lui du mètre car­ré… de par­king. La chambre des no­taires de Pa­ris Ilede-France, qui vient de consa­crer une étude à ce mar­ché, a ef­fet cal­cu­lé que le prix mé­dian d’une place (en­vi­ron 13 m2) s’éta­blis­sait dé­sor­mais à 25 000 € dans la ca­pi­tale.

En ap­pa­rence dé­jà très éle­vé, ce ba­rème cache de très fortes dis­pa­ri­tés se­lon les ar­ron­dis­se­ments (voir l’in­fo­gra­phie dans la pho­to) et même se­lon les quar­tiers. Sans sur­prise, ce sont les ar­ron­dis­se­ments hup­pés de l’ouest pa­ri­sien (VIIe, VIIIe et XVIe) ain­si que le IVe, où l’offre de par­king est qua­si in­exis­tante, qui af­fichent les ta­rifs les plus haut de gamme. Dans le très chic XVIe ar­ron­dis­se­ment (le plus cher), il faut lâ­cher plus 40 000 € pour de­ve­nir l’heu­reux pro­prié­taire d’une place. Et en­core, il ne s’agit que du prix des em­pla­ce­ments ou­verts, les « moins » chers. Pour des box fer­més dans des ré­si­dences sé­cu­ri­sées, on peut trou­ver sur le mar­ché des biens dont la va­leur ap­proche… les 100 000 €.

LES PA­RI­SIENS DE MOINS EN MOINS NOM­BREUX À POS­SÉ­DER UNE VOI­TURE

A l’autre ex­tré­mi­té du pal­ma­rès fi­gurent les ar­ron­dis­se­ments du nord-est pa­ri­sien et le XIIIe où les places de stationnement s’ac­quièrent pour moins de 20 000 €.

Ces prix « abor­dables » s’ex­pliquent par une moindre de­mande dans ces ar­ron­dis­se­ments où le taux de mo­to­ri­sa­tion des mé­nages est par­ti­cu­liè­re­ment bas. Ils sont éga­le­ment liés à une offre lo­ca­tive de places de stationnement as­sez abon­dante, no­tam­ment dans les im­meubles HLM dont les par­kings (conçus, au dé­part, ex­clu­si­ve­ment pour les lo­ca­taires du parc so­cial) af­fichent des taux de va­cances qui peuvent grim­per jus­qu’à 40 %.

L’étude de la chambre des no­taires qui sou­ligne le coût éle­vé de la place de par­king dans la ca­pi­tale tord ce­pen­dant le cou à cer­taines idées re­çues. Contrai­re­ment à ce que l’on pour­rait croire, la di­mi­nu­tion du nombre des places de stationnement « de sur­face » dans la ca­pi­tale, la dis­pa­ri­tion to­tale des places gra­tuites ou en­core les po­li­tiques de ré­duc­tion de l’es­pace dé­dié à la voi­ture n’ont pas en­traî­né de flam­bée des prix sur le mar­ché du par­king. Au contraire.

En vingt-cinq ans, le prix du mètre car­ré de par­king dans Pa­ris a pro­gres­sé de « seule­ment » 26 %. Du­rant la même pé­riode, l’in­fla­tion cu­mu­lée a aug­men­té de 39 % et les prix de l’im­mo­bi­lier d’ha­bi­ta­tion ont bon­di de… 133 %. « C’est tout sim­ple­ment parce que les Pa­ri­siens ont de moins en moins de voi­tures. La de­mande est moins forte », dé­crypte un ana­lyste de la Chambre des no­taires en rap­pe­lant que la part des mé­nages qui pos­sèdent un vé­hi­cule est tom­bée à 36 % en 2015, contre 42 % dix ans plus tôt.

Le prix mé­dian d’une place (en­vi­ron 13 m2) s’éta­blit dé­sor­mais à 25 000 € dans la ca­pi­tale. Mais cer­tains em­pla­ce­ments peuvent se né­go­cier au­tour des 100 000 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.