Une mé­ca­nique bien hui­lée pour sé­duire Tes­la

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

le construc­teur amé­ri­cain de voi­tures élec­triques Tes­la en rêve. Son cha­ris­ma­tique pa­tron, Elon Musk, cherche donc un lieu où im­plan­ter une nou­velle usine de bat­te­ries élec­triques sur le Vieux Conti­nent. Au­jourd’hui, Tes­la ne dis­pose que d’un site d’as­sem­blage à Til­burg, aux Pays-Bas. Se­lon nos in­for­ma­tions, l’in­ves­tis­se­ment pro­gram­mé at­tein­dra entre 2 et 5 Mds€. Une somme co­los­sale, près de 12,5 % des in­ves­tis­se­ments étran­gers en France, qui fait éga­le­ment rê­ver Ber­cy…

Lors de sa vi­site au Con­su­mer Elec­tro­nics Show de Las Ve­gas cet hi­ver, le mi­nistre de l’Eco­no­mie et des Fi­nances, Mi­chel Sa­pin, n’a donc pas man­qué de faire un cro­chet par la Tes­la Fac­to­ry, en Ca­li­for­nie, l’une des usines au­to les plus so­phis­ti­quées au monde. A l’état-ma­jor du construc­teur amé­ri­cain, il a vou­lu « rap­pe­ler que la France est lea­deuse dans l’in­ci­ta­tion à l’achat d’un vé­hi­cule élec­trique »… alors qu’en Al­le­magne, le sys­tème de bo­nus-ma­lus a été pla­fon­né.

LA CONCUR­RENCE DE RE­NAULT, UN ATOUT PLUS QU’UN HAN­DI­CAP

Pa­ris peut aus­si faire va­loir un ar­gu­ment fis­cal : la baisse de l’im­pôt sur les so­cié­tés, qui pas­se­ra pro­gres­si­ve­ment de 33 % à 28 %, soit 6 points de moins que les 34 % en vi­gueur aux Etats-Unis ! En­fin, l’Hexa­gone est le pre­mier mar­ché eu­ro­péen pour les vé­hi­cules élec­triques de­puis qu’il a dé­pas­sé la Nor­vège en 2016.

Re­nault, jus­te­ment, ca­ra­cole en tête du clas­se­ment des construc­teurs de voi­tures élec­triques. Tes­la pour­rait-il en pâ­tir ? Au contraire ! Le construc­teur amé­ri­cain sait bien que la concur­rence pro­fite à tous les ac­teurs et qu’elle élar­git le mar­ché. Que l’ex­per­tise de Re­nault sur le vé­hi­cule élec­trique in­duit un ré­seau de sous­trai­tants qua­li­fiés dé­jà en place. « Avec ses cen­trales nu­cléaires, la France a éga­le­ment un coût de l’élec­tri­ci­té très com­pé­ti­tif », sou­ligne un ex­pert au­to­mo­bile.

Of­fi­ciel­le­ment, Tes­la doit lan­cer sa pros­pec­tion pour une im­plan­ta­tion en Eu­rope au se­cond se­mestre 2017. Of­fi­cieu­se­ment, les Amé­ri­cains ont dé­jà une pe­tite idée der­rière la tête. Ils ont no­tam­ment iden­ti­fié l’Al­sace, un vieux ter­ri­toire d’in­dus­trie au­to­mo­bile.

En France, les pou­voirs pu­blics tirent dé­jà des plans sur la co­mète, rê­vant d’équi­li­brer la fer­me­ture — sans cesse re­pous­sée — de la cen­trale de Fes­sen­heim par une per­fu­sion d’em­plois Tes­la.

Le hic ? L’Al­sace n’est pas seule sur la liste. D’autres pays sont tou­jours dans la course : l’Al­le­magne et les Pays-Bas, où l’usine d’as­sem­blage se trouve dé­jà. Autre sou­ci, Tes­la n’a pas ou­blié l’épi­sode dé­vas­ta­teur de Goo­dyear… Un vrai nid-de-poule sur le ta­pis rouge que Pa­ris rêve de dé­rou­ler aux belles amé­ri­caines élec­triques.

Fre­mont (Etats-Unis), le 23 fé­vrier. Mi­chel Sa­pin, le mi­nistre de l’Eco­no­mie (ici au vo­lant d’une Tes­la), a fait la pro­mo­tion de la France au­près de la so­cié­té ca­li­for­nienne qui cherche à créer une usine de bat­te­ries élec­triques en Eu­rope.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.