« Rends-toi, mon fils ! »

La mère de Ja­son Lo­pez, père qui a en­le­vé son fils, l’a sup­plié de mettre fin à sa ca­vale.

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS -

ont conti­nué hier pour re­trou­ver Vi­cente, 5 ans et de­mi, en­le­vé par son père mer­cre­di dans un cam­pe­ment de gens du voyage à Cler­mont-Fer­rand (Puy-de-Dôme). Elles ont no­tam­ment été me­nées dans le Sud-Ouest où l’au­teur du rapt, Ja­son Lo­pez, 28 ans, sur­nom­mé Cham­pion, dé­te­nu en ca­vale de­puis dé­cembre, a des at­taches fa­mi­liales. Hier, sa mère l’a sup­plié de se consti­tuer pri­son­nier « Ra­mène l’en­fant. Rends-toi, mon fils, ça vaut mieux pour tout le monde », a lan­cé Rose Lo­pez au mi­cro de BFMTV. Elle s’est dite cer­taine que son fils a agi ain­si car il vou­lait voir son en­fant.

De son cô­té, Do­lo­rès Lopes, la mère de Vi­cente, té­moin de l’en­lè­ve­ment, guette la moindre avan­cée de l’en­quête de la po­lice ju­di­ciaire qui a re­cueilli près de 1 300 té­moi­gnages grâce au dis­po­si­tif Alerte En­lè­ve­ment, le­vé jeu­di. « Ja­son Lo­pez avait me­na­cé plu­sieurs fois d’en­le­ver l’en­fant », re­lèvent Mes Ber­trand Chau­tard et Mo­ma­hed Kha­ni­far, conseils de la fa­mille Lopes dont plu­sieurs membres sont ab­sents de Cler­mont. En ef­fet, Cham­pion a ac­cu­sé son ex-beau-père et trois de ses fils de lui avoir ti­ré des­sus alors qu’il cir­cu­lait en voi­ture le 31 dé­cembre à Saint-Yorre. Le père et deux fils, qui nient les faits, sont in­car­cé­rés pour ten­ta­tive d’as­sas­si­nat. Cette si­tua­tion rend cette af­faire d’en­lè­ve­ment d’au­tant plus sen­sible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.