Ever Af­ter, c’est main­te­nant

Pour son pre­mier han­di­cap, EVER AF­TER peut frap­per d'em­blée tant sa qua­li­té ne fait au­cun doute.

Le Parisien (Paris) - - HIPPISME -

au­rait sans doute mon­té FASTNET SQUAL (n°12) si ce der­nier n’avait pas à por­ter un poids si peu éle­vé. Ce pen­sion­naire de Si­mone Bro­gi est ir­ré­pro­chable et vient de bien faire pour son pre­mier han­di­cap. Une confir­ma­tion peut donc être lo­gi­que­ment at­ten­due. Même s’il fi­gure dans le bas du ta­bleau, SA­LUT LIO­NEL (n°14) fait par­tie des concur­rents les plus ex­pé­ri­men­tés. Très à l’aise lorsque les ter­rains sont pro­fonds, il peut faire aus­si bien qu’en der­nier lieu, à sa­voir fi­nir dans la bonne com­bi­nai­son.

Les der­nières per­for­mances de TONGUES OF FIRE (n°8) n’ins­pire pas à la confiance mais ju­gé sur sa meilleure va­leur, il ne faut pas l’ex­clure. Quant à MAUVES SUR LOIRE (n°7), sa ré­cente deuxième place n’est pas non plus trans­cen­dante dans la me­sure où elle a été ac­quise dans un pe­tit lot. Ce­pen­dant, elle au­ra sans au­cun doute pro­gres­sé et peut s’im­mis­cer à l’ar­ri­vée.

Deau­ville, le 27 août 2016. EVER AF­TER (ca­saque bleue, bras­sard jaune) se classe 3e du Prix de la He­traie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.