Le Parisien (Paris) - - FACE AUX ÉLECTEURS -

an : l’al­cool et le ta­bac. Moi, j’ai deux filles. Si, de­main, l’une d’entre elles veut fu­mer du can­na­bis, je lui di­rai de ne­pas­fu­mer.Mais­siel­le­le­fait­mal­gré mon in­ter­dic­tion, je pré­fère, plu­tôt que d’al­ler voir un dea­leur qui lui pro­po­se­ra du can­na­bis et peut-être autre chose, qu’elle aille dans un lieu où on la pré­vient des dan­gers d’en consom­mer. Où l’on contrôle le pro­duit consom­mée­toùi­lyau­ne­pri­seen­charge en ma­tière de san­té pu­blique. J’ai re­gar­dé ce qui se pas­sait au Co­lo­ra­do (Etats-Unis) et au Por­tu­gal, où l’on a lé­ga­li­sé toutes les drogues. Là, l’ar­gent est uti­li­sé dans des cam­pa­gnes­de­san­té­pu­bli­queet­dans­la­prise en charge des en­fants. Il est temps de sor­tir du dé­ni. C’est une dé­ci­sion dif­fi­cile et je sais que je ne suis pas ma­jo­ri­taire dans l’opi­nion. Je ne veux pas fa­ci­li­ter l’ac­cès au can­na­bis. Je veux le lé­ga­li­ser pour l’en­ca­drer, car au­jourd’hui c’est la loi du mar­ché et la loi du plus fort. Je ne dé­pé­na­li­se­rai pas, en re­vanche, l’usage de drogues dures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.