LES PRO­PO­SI­TIONS DES CAN­DI­DATS

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE -

JEAN-LUC MÉLENCHON

Le can­di­dat de la

France in­sou­mise pré­voit un « plan de re­cru­te­ment dans tous les corps de mé­tier », après au­dit des be­soins. Mais dé­jà il crée 60 000 postes dans l’Edu­ca­tion na­tio­nale, aug­mente de 62 000 le per­son­nel soi­gnant et les mé­de­cins, em­bauche 18 000 ma­gis­trats et gref­fiers de plus, ain­si que 10 000 po­li­ciers et gen­darmes. Hausse de 7 % du point d’in­dice. BENOÎT HAMON

Le can­di­dat du Par­ti

socialiste pré­voit de créer 40 000 postes dans l’Edu­ca­tion na­tio­nale, 9 000 postes de gen­darmes et po­li­ciers, de ren­for­cer les ef­fec­tifs à l’hô­pi­tal. Il crée un ser­vice pu­blic de la pe­tite en­fance, ren­force les ser­vices de l’ins­pec­tion du tra­vail et des contrôles fis­caux et sa­ni­taires. Il re­va­lo­rise le point d’in­dice avec un dis­po­si­tif spé­ci­fique pour les agents de ca­té­go­rie C. EM­MA­NUEL MACRON

Le can­di­dat d’En

Marche ! veut à la fois ré­duire les ef­fec­tifs de la fonc­tion pu­blique de 120 000 agents (50 000 dans la fonc­tion pu­blique d’Etat et 70 000 dans la ter­ri­to­riale) et re­cru­ter 10 000 po­li­ciers et gen­darmes. Il veut aus­si créer 12 000 postes d’en­sei­gnants en zone d’édu­ca­tion prio­ri­taire. Le ré­gime des contrac­tuels se­ra ali­gné sur le droit com­mun. FRANÇOIS FILLON

Le can­di­dat les

Ré­pu­bli­cains veut sup­pri­mer 500 000 postes en cinq ans, les dé­parts étant en par­tie com­pen­sés par le re­tour aux 39 heures. Aux par­te­naires de né­go­cier la contre­par­tie. Il veut im­po­ser « deux jours de ca­rence pour l’en­semble de la fonc­tion pu­blique », fa­ci­li­ter le re­cours aux contrac­tuels pour n’em­bau­cher des fonctionnaires que sur les postes le jus­ti­fiant. MA­RINE LE PEN

La can­di­date du Front

na­tio­nal veut créer 15 000 postes de po­li­ciers et gen­darmes, aug­men­ter le nombre de ma­gis­trats, em­bau­cher 6 000 agents des douanes et créer 40 000 places de pri­son (qui né­ces­sitent 13 000 gar­diens). Elle ac­croît l’ef­fec­tif hos­pi­ta­lier mais sup­prime conseils ré­gio­naux et in­ter­com­mu­na­li­tés. Elle pré­co­nise aus­si deux jours de dé­lai de ca­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.