«O

Le Parisien (Paris) - - ÉCO -

n entre dans une nou­velle ère de la ro­bo­ti­sa­tion », es­time Oli­vier Ro­chet, fon­da­teur du fa­bri­cant fran­çais de ro­bots Scal­log.

En at­ten­dant de voir nos usines équi­pées de « co­bots », ces ro­bots connec­tés dits col­la­bo­ra­tifs les in­dus­triels font tou­jours ap­pel aux ma­chines au­to­ma­ti­sées. A l’image du plus grand site de tri de co­lis d’Eu­rope, on ne croise pas encore de ro­bots hu­ma­noïdes dans les al­lées.

Si la de­mande mon­diale de ro­bots in­dus­triels a dou­blé de 2010 à 2015. la France est en re­tard. Se­lon la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de la ro­bo­tique (IFR), nos usines en comp­taient 3 300 l’an pas­sé, quand l’Al­le­magne en pos­sé­dait 21 000, der­rière la Chine, lea­deur mon­dial avec 90 000 au­to­mates. Le sec­teur au­to­mo­bile a été le pre­mier, dans les an­nées 1960, à rem­pla­cer ses ou­vriers sur les postes les plus pé­nibles, mais sur­tout pour ac­croître sa pro­duc­ti­vi­té. A la clé, des coûts de ma­nu­ten­tion qui, au­jourd’hui, se­raient ré­duits de 20 à 40 %, d’après le ca­bi­net d’études Ro­land Ber­ger. D’où le dé-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.