Sur le bar­rage du rond-point Su­zi­ni, un des pre­miers dres­sés, seuls les vé­hi­cules d’ur­gence peuvent pas­ser, dans une ambiance qui reste bon en­fant.

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE -

en­vie ce pays voi­sin qui, se­lon lui, se dé­ve­loppe plus vite que la Guyane. « Là-bas, ça évo­lue, des hô­tels sont en construc­tion. Ici, rien, pas même de nou­velles écoles », dé­plore-t-il.

A ses cô­tés, l’équipe du bar­rage ap­prouve. Max Dan­glades tra­vaille à EDF. Lui ne com­prend pas pour­quoi les com­munes de l’in­té­rieur de la Guyane sont en­cla­vées. Quand il part en mis­sion dans les com­munes qui bordent le fleuve Ma­ro­ni, il doit voya­ger en pi­rogue mo­to­ri­sée. « Une fois la pi­rogue a cou­lé, je ne suis ar­ri­vé à des­ti­na­tion qu’à 23 heures », re­late-t-il. Pour lui, comme pour ses ca­ma­rades, le re­tard de dé­ve­lop­pe­ment de la Guyane pèse lourd sur leur quo­ti­dien. Et ils en sont per­sua­dés : la so­lu­tion au pro­blème ne se chiffre pas à 1 Md€.

Au­jourd’hui, mar­di, une ma­ni­fes­ta­tion mas­sive est an­non­cée à Kou­rou, près du site de lan­ce­ment des fu­sées Ariane.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.