Sna­pe­ton­bacd’abord

Si ! les ré­seaux so­ciaux, à com­men­cer par Snap­chat, le pré­fé­ré des ados, ou You­Tube peuvent ai­der à ré­vi­ser. A condi­tion, disent les profs, de ne pas s’en conten­ter.

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - JÉ­RÔME SAGE

une cor­vée. De longues heures so­li­taires, des jour­nées à en­gran­ger des dates, des noms avant la se­maine fa­ti­dique des exa­mens… Mais si un coach de ré­vi­sion pos­tait ses le­çons sur le ré­seau so­cial Snap­chat, en por­tant des oreilles de chien, en illus­trant les fiches de ré­vi­sion de pe­tits des­sins, ça irait mieux, non ?

C’est le pa­ri du site consa­cré à l’édu­ca­tion de France Té­lé­vi­sions qui a lan­cé le pro­gramme « Snap ton bac », une sé­rie de « sto­ries » (des his­toires) pu­bliées chaque jour sur les pro­grammes d’his­toire, de géo­gra­phie et de philosophie, agré­men­tées de quiz. Des ré­vi­sions « nou­velle gé­né­ra­tion », af­firme le site, « vi­suelles, syn­thé­tiques et dé­com­plexées ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.