Ter­reur­dans­le­mé­troenRus­sie

L’ex­plo­sion d’une bombe a tué au moins onze per­sonnes, hier après-mi­di, dans le mé­tro à Saint-Pé­ters­bourg. En France, par pré­cau­tion, les moyens de sé­cu­ri­té dans les trans­ports fran­ci­liens ont été re­dé­ployés.

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS -

un wa­gon de mé­tro éven­tré et de nom­breuses vic­times. Un at­ten­tat à la bombe a frap­pé hier en dé­but d’après-mi­di le mé­tro de SaintPé­ters­bourg (Rus­sie). L’acte qui, hier soir, n’avait pas été re­ven­di­qué, a fait 11 morts et 45 bles­sés, se­lon le bi­lan com­mu­ni­qué hier vers 22 heures par les ser­vices an­ti­ter­ro­ristes. Peu de temps après, une bombe ar­ti­sa­nale ca­mou­flée dans un ex­tinc­teur a été dé­cou­verte et désa­mor­cée à temps dans une autre sta­tion du centre-ville. L’at­taque s’est pro­duite alors que le pré­sident russe Vla­di­mir Pou­tine ef­fec­tuait une vi­site à Saint-Pé­ters­bourg. sor­tir, ils étaient comme sourds, beau­coup se te­naient la tête. Les se­cours les ont très vite pris en charge », a confié à l’AFP Ga­li­na Ste­pa­no­va, une femme de 38 ans qui se trou­vait à l’ex­té­rieur de la sta­tion.

Les au­to­ri­tés lo­cales ont im­mé­dia­te­ment an­non­cé le ren­for­ce­ment des me­sures de sé­cu­ri­té dans le mé­tro de Mos­cou et dans les aé­ro­ports. A Saint-Pé­ters­bourg, l’en­semble des sta­tions de mé­tro ont été fer­mées, tem­po­rai­re­ment pour cer­taines lignes, et la mu­ni­ci­pa­li­té a dé­cré­té trois jours de deuil.

L’at­ten­tat a éga­le­ment eu des consé­quences en France. Le mi­nistre de l’In­té­rieur, Mat­thias Fekl, a dé­ci­dé hier « par me­sure de pré­cau­tion, [de] re­dé­ployer les moyens de sé­cu­ri­té dans les trans­ports en com­mun en Ile-de-France ». Ce re­dé­ploie­ment concerne deux es­ca­drons de gen­dar­me­rie mo­bile, soit 140 hommes, qui étaient dé­jà pré­sents en Ile-de-France sur des mis­sions de sé­cu­ri­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.