Ta­ti sous ten­sion à Bar­bès

Le pro­jet de vente in­quiète les sa­la­riés qui ont man­da­té un ex­pert-comp­table afin d’exa­mi­ner les comptes de l’en­tre­prise.

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS -

char­gé d’exa­mi­ner à la loupe les comptes de l’en­tre­prise, dont les sa­la­riés ne croient pas un seul ins­tant que la si­tua­tion soit si ca­tas­tro­phique qu’an­non­cée par la di­rec­tion. car­re­four Bar­bès de­puis 70 ans. Tellement as­so­cié au quar­tier « que per­sonne ne peut l’ima­gi­ner sans Ta­ti », mar­tèle Ian Bros­sat, élu (PCF) dans le XVIIIe et ad­joint au lo­ge­ment d’Anne Hi­dal­go, qui est ve­nu trac­ter avec les sa­la­riés le 22 mars. Et a dé­po­sé un voeu, adop­té au der­nier Conseil de Pa­ris, pour que soient pré­ser­vés les em­plois, et, en cas de ra­chat, le ca­rac­tère po­pu­laire de ce ma­ga­sin. « Ta­ti compte beau­coup de sa­la­riées qui sont des mères iso­lées, vi­vant pour nombre d’entre elles loin de Pa­ris, dans l’Oise ou ailleurs. Perdre leur em­ploi se­rait dé­sas­treux pour elles, et éga­le­ment pour l’éco­no­mie du quar­tier, où les clients af­fluent pour se rendre dans ce ma­ga­sin emblématique de Bar­bès. »

Du cô­té des em­ployés, le mes­sage est clair : « Si l’ex­pert que nous avons man­da­té ne peut pas ac­cé­der aux comptes de l’en­tre­prise, nous des­cen­drons dans la rue. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.