Guedes, comme

Dix se­maines après son ar­ri­vée à Pa­ris, l’at­ta­quant por­tu­gais Guedes de­meure un mys­tère foot­bal­lis­tique

Le Parisien (Paris) - - FOOTBALL -

Il lui fau­dra conser­ver cette qua­li­té. Ré­gu­liè­re­ment en tri­bunes, Guedes s’ap­prête à tra­ver­ser ses six pre­miers mois dans la peau de l’ap­pren­ti. Une si­tua­tion rare pour un joueur ache­té 30 M€ et pour qui les deux frères en­ne­mis du PSG, Pa­trick Klui­vert, le di­rec­teur du football, et Oli­vier Lé­tang, le di­rec­teur spor­tif, se sont dé­pla­cés à Lis­bonne pour me­ner à bien la né­go­cia­tion de son trans­fert. Une ma­nière de mon­trer l’im­por­tance de cette si­gna­ture. « Il peut faire une car­rière ici, avec du temps. Pe­tit à pe­tit, il va être meilleur et il au­ra l’op­por­tu­ni­té de jouer quand il se­ra bien pré­pa­ré », in­siste le coach basque, plu­tôt in­ci­sif sur le ni­veau de sa re­crue. Au PSG, on ex­plique qu’au­cun joueur n’a été im­po­sé à l’an­cien tech­ni­cien de Sé­ville cet hi­ver.

Alors que Guedes n’a pas lais­sé fil­trer d’états d’âme sur sa faible uti­li­sa­tion, son ni­veau, sa­lué lors des séances au camp des Loges, de­meure in­cer­tain. Pour Ma­nuel Pi­rès, l’en­traî­neur du Red Star, qui a com­men­té le cham­pion­nat por­tu­gais pour SFR Sport, il s’agit d’un « gar­çon qui com­bine bien dans le jeu. Il se si­tue bien, sait se dé­mar­quer entre les lignes. Il n’a pas peur, est cou­ra­geux, en­du­rant ». Mais sur le fond il ne croit pas au ma­riage Guedes - Pa­ris. « Son trans­fert est sur­pre­nant, as­sure Pi­rès. C’est peut-être même un gâ­chis. Là, il se re­trouve à ne qua­si­ment plus jouer. Je ne pense pas qu’il ait sa place dans l’ef­fec­tif ac­tuel du PSG. A 20 ans, soit on est ti­tu­laire in­dis­cu­table dans un grand club, soit on doit jouer dans un club moins pres­ti­gieux. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.