At­ten­tat en Rus­sie : l’hom­mage re­tar­dé de la tour Eif­fel

Le Parisien (Paris) - - PARIS -

Hier après-mi­di, Anne Hi­dal­go a fi­na­le­ment an­non­cé via son compte Twit­ter que la tour Eif­fel (VIIe) se­rait éteinte à mi­nuit dans la nuit d’hier à au­jourd’hui. Un hom­mage si­mi­laire à ce­lui ren­du à la ca­pi­tale bri­tan­nique, alors qu’elle s’était pa­rée du dra­peau belge lors de l’hom­mage à Bruxelles. « Il n’y a pas de po­lé­mique, ex­plique-t-on à la mai­rie de Pa­ris. Il y a sim­ple­ment un dé­lai tech­nique à avoir entre le mo­ment où l’on a la cer­ti­tude de l’ori­gine de l’at­taque et ce­lui où l’on peut éteindre la tour Eif­fel. C’est aus­si simple que ce­la. » Cet été, le plus haut mo­nu­ment d’Eu­rope oc­ci­den­tale avait dé­jà mis deux jours à rendre hom­mage aux vic­times de l’at­ten­tat com­mis à l’aé­ro­port d’Is­tan­bul.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.