Bla­Bla­Car se lance dans la lo­ca­tion de voi­tures

Le lea­deur du co­voi­tu­rage lance une for­mule in­édite de lo­ca­tion longue du­rée, à par­tir de 184 €/mois.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR ERWAN BENEZET

Dé­ci­dé­ment, le mar­ché de l’au­to­mo­bile vit une ré­vo­lu­tion sans pré­cé­dent. Der­nier épi­sode en date, an­non­cé hier : Bla­Bla­Car se lance dans la lo­ca­tion longue du­rée (LLD) de voi­tures. La start-up fran­çaise, de­ve­nue en dix ans le lea­deur mon­dial du co­voi­tu­rage et va­lo­ri­sée à 1,5 Md€, pro­pose dé­sor­mais une offre de dix voi­tures, de cinq marques dif­fé­rentes (Opel, Toyo­ta, Peu­geot, Volks­wa­gen et Au­di), à la lo­ca­tion, pour des du­rées pou­vant al­ler de douze à soixante mois.

L’offre est pour le mo­ment ré­ser­vée aux « am­bas­sa­deurs » de Bla­Bla­Car, soit les membres de la com­mu­nau­té ins­crits de­puis un an ou plus, ayant ef­fec­tué au moins douze voyages en co­voi­tu­rage, et avec un mi­ni­mum de douze avis po­si­tifs. Ils sont 300 000 à bé­né­fi­cier de cette ex­pé­rience, sur 10 mil­lions d’ins­crits en France (et 40 mil­lions dans le monde).

Mais l’offre se­ra cer­tai­ne­ment éten­due par la suite. Un par­te­na­riat a été mon­té avec un construc­teur, Opel, ain­si que l’un des lea­deurs eu­ro­péens de la lo­ca­tion longue du­rée, ALD Au­to­mo­tive (avec 1,4 mil­lion de vé­hi­cules sur les routes), afin de per­mettre de pro­po­ser l’une des offres de LLD les moins chères du mar­ché.

Un exemple ? 184 € par mois, sans ap­port ni pre­mier loyer ma­jo­ré, sur une du­rée de qua­ran­te­huit mois et jus­qu’à 20 000 km par­cou­rus, pour une Opel Cor­sa flam­bant neuve. « D’au­tant que ce prix in­clut de mul­tiples ser­vices, dé­taille Phi­lippe Cay­rol, char­gé du pro­jet, dont la ga­ran­tie et l’en­tre­tien, et même la li­vrai­son gra­tuite à do­mi­cile, ain­si que la prise en charge des frais de carte grise. »

UNE LO­GIQUE D’USAGE ET NON DE POS­SES­SION

Ce­rise sur le gâ­teau : les am­bas­sa­deurs pour­ront en plus bé­né­fi­cier d’un bo­nus. Soit une ré­duc­tion de 20 € sur leurs men­sua­li­tés, tous les mois où ils co­voi­tu­re­ront avec Bla­Bla­Car. Ce qui re­pré­sen­te­ra, au bout de quatre ans, une éco­no­mie sup­plé- men­taire de 960 €. De quoi ré­duire son bud­get glo­bal au­to­mo­bile d’un tiers (in­fo­gra­phie ci-des­sus).

L’au­to­mo­bi­liste rentre dans une ère du « all in­clu­sive », où le prix pro­po­sé com­prend, non seule­ment, la voi­ture, de plus en plus sou­vent en lo­ca­tion, mais éga­le­ment tous les ser­vices qui vont avec (en de­hors de l’as­su­rance et du car­bu­rant).

« L’idée était d’uti­li­ser la force de notre com­mu­nau­té pour ob­te­nir des offres qui n’au­raient pas été ac­ces­sibles à nos membres in­di­vi­duel­le­ment, ana­lyse Ni­co­las Brus­son, co­fon­da­teur de Bla­Bla­Car. Ce­la nous per­met éga­le­ment d’an­ti­ci­per une ten­dance de fond qui est en train de bou­le­ver­ser tout notre rap­port à l’au­to­mo­bile, en pas­sant d’une lo­gique de pos­ses­sion à une lo­gique d’usage. »

Une ten­dance qui pous­sait Her­bert Diess, le pa­tron de Volks­wa­gen, à ce cu­rieux aveu, le 9 mars der­nier dans nos pages : « J’ai trois en­fants, ra­con­tait-il en plein Sa­lon de l’au­to­mo­bile de Ge­nève. Et au­cun d’entre eux n’est pro­prié­taire d’une voi­ture. Tous uti­lisent des ser­vices d’au­to­par­tage. » Qui sait s’ils ne sont pas dé­jà am­bas­sa­deurs chez Bla­Bla­Car ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.