Le Vé­lib’ sens des­sus des­sous

Le Parisien (Paris) - - TRANSPORTS -

qu’ils condi­tionnent leur vote à la re­prise des em­ployés. En at­ten­dant, ils pour­suivent leur mouvement : cer­tains vé­los ne sont plus ré­pa­rés, et des sta­tions vides ne sont plus ap­pro­vi­sion­nées. « Il n’y a pas de grève mais une baisse de pro­duc­ti­vi­té due à l’in­quié­tude » sus­ci­tée par le choix de Smoove, pré­cise la di­rec­tion de JCDe­caux.

Ce mouvement so­cial s’est in­vi­té dans le match qui op­pose Smoove à JCDe­caux. Le groupe pu­bli­ci­taire, en passe de voir son fleu­ron lui échap­per, a dé­non­cé dans un com­mu­ni­qué le « dum­ping so­cial » de Smoove, dont l’offre ne se­rait meilleure que sur le seul cri­tère fi­nan­cier. « De toute évi­dence, l’offre re­te­nue ne pré­voit pas l’ap­pli­ca­tion du Code du tra­vail en ma­tière de re­prise de plein droit du per­son­nel », es­time JCDe­caux.

Ces ac­cu­sa­tions sont « to­ta­le­ment in­fon­dées et consti­tuent une contre-vé­ri­té », a ré­pon­du Smoove hier dans un autre com­mu­ni­qué : « L’uti­li­sa­tion des for­mules ou­tran­cières et les ac­cu­sa­tions en­vers Smoove doivent ces­ser de ma­nière im­mé­diate, sous peine d’ac­tions ju­di­ciaires. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.