Sor­ties Ci­né­ma Livres

Nos conseils loi­sirs du di­manche

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR MATTHIASGALANTE

e se­cret d’un beau jar­din ? Il ne lui suf­fit pas de for­cer sa na­ture, en jouant du pé­tale co­lo­ré, de mus­cler sa chlo­ro­phylle au­de­là du rai­son­nable ou de bom­ber pres­te­ment ses feuilles. Pour ra­tis­ser large, il doit sur­tout sus­ci­ter de l’émo­tion et un sen­ti­ment de bien-être chez ses vi­si­teurs, le plus sim­ple­ment pos­sible, as­surent les spé­cia­listes en herbe.

Cette règle, lo­gi­que­ment se­mée dans l’es­prit fer­tile des pay­sa­gistes, plu­sieurs d’entre eux l’ap­pliquent au pre­mier Fes­ti­val des jar­dins de la Côte d’Azur, or­ga­ni­sé, de­puis la se­maine der­nière, par le dé­par­te­ment des Alpes-Ma­ri­times. Jus­qu’au 1er mai, la ma­ni­fes­ta­tion, par­rai­née par l’ac­trice Ju­lie De­par­dieu

(lire ci-contre), pro­pose au pu­blic de dé­cou­vrir dix jar­dins éphé­mères spé­cia­le­ment conçus par des pro­fes­sion­nels ve­nus de toute la France. Cinq com­munes de la Côte d’Azur — Nice, Grasse, Cannes, Men­ton et An­tibes — ac­cueillent, cha­cune, deux oeuvres sou­vent sur­pre­nantes qui ré­pondent au même ca­hier des charges : un thème im­po­sé — l’éveil des sens —, pas plus de 200 m2 pour s’ex­pri­mer et un bud­get de 20 000 € al­loué par réa­li­sa­tion. Fes­ti­val oblige, un con­cours avec dif­fé­rents ju­rys, or­ga­ni­sé le week-end der­nier, a dé­par­ta­gé les concur­rents. MISE EN SCÈNE Le vain­queur, « Jar­dins se­crets », à Men­ton, conçoit le noble art du bê­chage et du dres­sage vé­gé­tal de ma­nière gé­né­reuse, à grand ren­fort d’huile de coude. Une bande de potes du col­lec­tif les Oli­vettes, quatre pay­sa­gistes, pré­sente ain­si une pro­me­nade sur une mer de gra­mi­nées, par­se­mée d’orge, de seigle et de ga­zon. L’ori­gi­na­li­té ré­side dans la confec­tion de cinq huttes en canne de Pro­vence. « Sans l’aide du moindre sous-trai­tant », pro­mettent-ils, ils ont pas­sé une se­maine sur place, en ré­si­dence, à les tres­ser, après avoir ap­pris la tech­nique. « A l’in­té­rieur, on peut s’iso­ler dans une at­mo­sphère par­ti­cu­lière, tou­cher et mé­di­ter. Cer­tains nous ont dit que si on avait fait ça pour de l’ar­gent, on n’y au­rait pas pas­sé au­tant de temps », s’amusent-ils.

D’autres voient le jar­din comme une source de créa­tion, presque de l’art contem­po­rain, à l’image des « Bulles en­cen­sées », po­sées à la Pi­nède Gould, le site du fes­ti­val Jazz à Juan. Des oli­viers et des agrumes semblent y flot­ter mi­ra­cu­leu­se­ment. On sent les aro­mates sur un pla­teau sus­pen­du tan­dis qu’un im­po­sant lé­zard en pied de vigne grimpe à l’en­trée. Lu­dique. Comme « le Ban­quet », à Cannes, au­réo­lé du prix de la Presse. Au pied de la su­blime vil­la Roth­schild, une grande table de 14 m, en pente, pa­rade, avec les cou­verts col­lés sur la nappe et des chaises. « On s’as­soit au­tour et on ad­mire un jar­din à l’in­té­rieur com­po­sé de plantes de la ré­gion uti­li­sées en cui­sine ou pour leurs ver­tus mé­di­ci­nales, dé­taillent Ni­co­las Besse et Pau­line Gillet, membres de l’équipe. Les me­nus pro­posent des ex­pli­ca­tions et des sug­ges­tions de plats avec les vé­gé­taux pré­sen­tés. »

Par­fois plus terre à terre, les pay­sa­gistes savent faire aus­si dans la carte pos­tale, ver­sion bê- che, gra­vats et vent chaud dans les che­veux. « Moun­ta Ca­la », à Nice, qui a re­çu le prix des Pro­fes­sion­nels, hisse d’aé­riennes voiles bleues sym­bo­li­sant celles des ba­teaux de pêche tra­di­tion­nels, au mi­lieu de vagues de pou­dingues, d’éclai­rages sur me­sure et d’une Mé­di­ter­ra­née élé­gante. Bien loin de la per­fu­sion fu­tu­riste re­liant des arbres à un orgue géant de par­fu­meur, sur fond… de fioles co­lo­rées et de fruits en plas­tique, à Grasse. Car, oui, dans ce fes­ti­val, les jar­dins ont le sens de la mise en scène.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.