L’émir du Qa­tar a ren­con­tré Eme­ry et les joueurs

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - Y.L.

L’émir du Qa­tar, le cheikh Ta­mim Al-Tha­ni, a ren­du vi­site à son équipe, hier à la mi-jour­née. Le chef de l’Etat pro­prié­taire du PSG, par l’in­ter­mé­diaire du fonds d’in­ves­tis­se­ment Qa­tar Sports In­vest­ments, a as­sis­té à l’en­traî­ne­ment sur la ter­rasse du camp des Loges. Il a en­suite ren­con­tré Eme­ry et ses joueurs. « C’est une bonne vi­site et une bonne nou­velle pour l’équipe et le PSG. Ça montre que nous sommes en­semble, es­time l’en­traî­neur. L’émir n’a pas be­soin de rap­pe­ler les ob­jec­tifs, nous les connais­sons tous : gran­dir, nous amé­lio­rer dans toutes les com­pé­ti­tions où nous sommes, et ga­gner les titres. Dans le fu­tur, l’ob­jec­tif, c’est la Ligue des cham­pions. Le PSG veut faire par­tie des meilleures équipes et avoir la pos­si­bi­li­té de la ga­gner. Avec le club, l’émir et le pré­sident, nous par­lons du che­min à em­prun­ter pour y par­ve­nir. »

Hier, il n’était pas ga­ran­ti que l’émir, en vi­site pri­vée à Pa­ris, soit pré­sent pour le match contre Guin­gamp. Pour cette ren­contre, Unai Eme­ry n’a pas de marge dans le sec­teur dé­fen­sif. Thia­go Sil­va et Mar­quin­hos sont en pha- se de re­prise après des bles­sures à un ge­nou et à une cuisse. Gr­ze­gorz Kry­cho­wiak, tou­ché aux côtes, est tou­jours à l’in­fir­me­rie. Thia­go Mot­ta est lui aus­si pré­ser­vé, en rai­son d’une dou­leur à un mol­let, même s’il s’est en­traî­né hier ma­tin.

Du fait de cette cas­cade d’ab­sences, Serge Au­rier de­vrait en­chaî­ner une deuxième ap­pa­ri­tion dans l’axe de la dé­fense. Eme­ry a aus­si re­te­nu Gio­va­ni Lo Cel­so dans le groupe, après son en­trée convain­cante à Avranches, aux dé­pens de Ch­ris­to­pher Nkun­ku.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.