Un pa­vé dans la chaus­sure

Sixième et meilleur Fran­çais der­rière le vain­queur Greg Van Aver­maet, Ar­naud Dé­mare n’a pas pu mettre un terme à vingt ans d’at­tente. A quand un suc­ces­seur à Frédéric Gues­don ?

Le Parisien (Paris) - - CYCLISME -

plus sé­vère. « Ce n’est pas l’ex­pé­rience qui est en cause, dit-il. On voit qu’il y a en France une gé­né­ra­tion de cou­reurs très forts dans les courses à étapes. On a des bons sprin­teurs éga­le­ment, mais il nous manque un Flan­drien. Ceux qui brillent sont grands, cos­tauds, avec beau­coup de puis­sance. On n’a pas trop de ce ga­ba­rit-là chez nous. » L’homme qui di­rige Romain Bar­det sur les routes du Tour n’écarte tou­te­fois pas la pos­si­bi­li­té qu’Ar­naud Dé­mare s’im­pose un jour à Rou­baix. « A la pé­dale, je pense qu’il se­ra tou- jours blo­qué par un ou deux cou­reurs qui se­ront tou­jours plus forts que lui dans les 20 der­niers ki­lo­mètres, re­marque Jur­die. En re­vanche, il suf­fit qu’il ar­rive avec un groupe de 15-20 concur­rents, et il peut ga­gner.. » Du haut de ses 25 ans, Ar­naud Dé­mare confirme. « Ce qu’il me manque ? Trois-quatre ans, sou­rit-il. Les trois du po­dium ont plus de 30 ans. Je pro­gres­sed’an­néee­nan­née.Dé­jà,le prin­ci­pal, c’est d’ai­mer cette course. J’en sors content au­jourd’hui C’est le prin­ci­pal. » Der­rière Dé­mare, Petit (9e), Sé- né­chal (12e), Of­fre­do (14e) et Cha­va­nel (19e), tous à 12 se­condes du vain­queur, peuvent es­pé­rer un jour bien meilleur sur les pa­vés.

« On n’est pas loin quand même ! lance Jean-Re­né Ber­nau­deau, ma­na­geur de Di­rect Ener­gie. Pour moi, on est dans l’al­lure. On au­rait pu avoir un re­grou­pe­ment et Dé­mare qui gagne le sprint. En 2012, Tur­got fait deuxième, Gau­din cin­quième. Et puis, il y a vingt ans, c’était quelle époque ? Les Russes n’étaient pas là, il n’y avait même pas d’équipe aus­tra­lienne… Quant à BMC

ils ont une vraie équipe pour ces courses-là, avec quatre mecs à 1,90 m. Ça tend le truc, ça met le cur­seur très haut. »

L’an pro­chain, les re­gards se tour­ne­ront une fois en­core vers Frédéric Gues­don pour fê­ter le 21e an­ni­ver­saire du der­nier suc­cès fran­çais. « Et ouais, mal­heu­reu­se­ment ! », lâche le di­rec­teur spor­tif de la FDJ, avant de fé­li­ci­ter Dé­mare et tous ses équi­piers. Se rap­proche-t-on mal­gré tout d’une vic­toire fran­çaise ? « On ne s’en éloigne pas en tout cas », conclut-il.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.