Au zoo de Thoi­ry (Yve­lines), notre re­por­ter a em­bar­qué pour un voyage de 125 mil­lions d’an­nées en ar­rière à la ren­contre des géants du cré­ta­cé. Fris­sons ga­ran­tis.

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE -

Lu­nettes et casque au­dio en place, je suis prête à al­ler tou­cher les di­no­saures. Me voi­ci té­lé­por­tée 125 mil­lions d’an­nées en ar­rière, à l’ère du cré­ta­cé in­fé­rieur. Le pay­sage qui s’ouvre de­vant moi est une val­lée en­nei­gée si­tuée dans la pro­vince de Liao­ning, en Chine. Les ter­rains rouges en­vi­ron­nants me font pen­ser aux ca­nyons des Etats-Unis. En réa­li­té, les images ont été tour­nées dans le Vau­cluse. Si­tôt au coeur de l’ex­pé­rience, je tends mes mains mais ne les vois pas… Une pe­tite dé­cep­tion m’anime et me laisse une sen­sa­tion étrange : j’ai le sen­ti­ment de vivre une scène in­croyable sans pour au­tant pou­voir en faire par­tie.

Un petit groupe de psit­ta­co­saures, des her­bi­vores d’un mètre de haut, ar­rive du fond de la val­lée. Je tourne ain­si ma tête en haut, en bas, à gauche, à droite. Je per­çois du bruit der­rière moi et dé­cide de me re­tour­ner. C’est à ce mo­ment-là qu’ap­pa­raît un pté­ro­saure, qui vole au-des­sus de moi. Je suis en plein dans sa tra­jec­toire. La ré­so­lu­tion de l’image est sai­sis­sante, j’ar­rive à distinguer des dé­tails. Je ne sais plus trop où don­ner de la tête. Un autre di­no­saure ar­rive as­sez len­te­ment par la par­tie haute de la val­lée. Du haut de ses 2,5 m, le yu­ty­ran­nus semble me­na­çant.

Deux de ses aco­lytes le re­joi- gnent. Les car­ni­vores font peur aux her­bi­vores, qui dé­cident de fuir. Je com­prends que tous les di­no­saures sont à la re­cherche de nour­ri­ture, ils sont donc sur les nerfs. Petit à petit, l’un d’eux se rap­proche de moi jus­qu’à ou­vrir ses mâ­choires… An­goisse, il s’ap­prête à me man­ger !

C’est à cet ins­tant que l’ani­ma­tion prend fin. J’en­lève mon casque, re­garde les autres par­ti­ci­pants, et sors le sou­rire aux lèvres. Avec le sen­ti­ment d’avoir vé­cu une ex­pé­rience vrai­ment unique.

de di­no­saures, Louis, 6 ans, an­nonce la cou­leur en en­le­vant son casque de réa­li­té vir­tuelle : « J’ai eu trop peur ». Il cherche le ré­con­fort dans le re­gard de ses pa­rents, Na­dège et Jean-Fran­çois. « C’est la fin qui fait peur quand le di­no­saure est prêt à nous man­ger », pré­cise le gar­çon, un peu son­né. La fa­mille est ve­nue de Pa­ris pour pro­fi­ter de l’ani­ma­tion Di­noZOOre II. « Il nous parle tout le temps des di­no­saures, au re­pas, dans la voi­ture… C’est sans ar­rêt ! », ra­conte Na­dège, un peu in­ter­lo­quée par la ré­ac­tion de son fils. Ma­non et Sté­phane, fille et père, sont ve­nus ex­près de Pa­ris pour « tes­ter la réa­li­té vir­tuelle ». « On est spec­ta­teur, un peu en hau­teur. On n’a pas vrai­ment l’im­pres­sion d’être au sol mais dès qu’on en­tend un bruit, on cherche d’où ça peut ve­nir », ra­conte ce père de 45 ans. De son cô­té, Ma­non a été conquise : « C’est vrai­ment quelque chose à faire ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.