QU’EST-CE QUI PEUT VOUS DÉCIDER À ALLER VOTER ?

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

PRO­POS RE­CUEILLIS PAR PIERRE JEAN

Cinq ans de Front na­tio­nal, ça fe­rait long !

J’hé­site encore à aller voter… peut-être blanc, mais je ne veux pas que le pays bas­cule dans les ex­trêmes. Il y a trop de risque que le FN passe pour s’abs­te­nir. Re­gar­dez ce qui se passe aux Etats-Unis avec Trump. Ici, ça se­rait pa­reil !

Me convaincre va être très dif­fi­cile.

Même un ami avec de bons ar­gu­ments n’y ar­ri­ve­rait pas. Au­cun des cinq grands can­di­dats ne me parle. Les pe­tits sont mar­rants, mais c’est pa­reil. Je suis mu­sul­mane, et le dis­cours sur ma re­li­gion de cer­tains me dé­goûte. On est stig­ma­ti­sés. Si vous ajou­tez l’af­faire Fillon, ras-le-bol !

Si j’y vais, c’est juste pour mon­trer à mon ga­min.

Je lui don­ne­rai les bul­le­tins et il choi­si­ra au hasard… Si c’était mieux re­con­nu, je vo­te­rais blanc : ça fe­rait ré­flé­chir les can­di­dats ! Un ami a ten­té de me convaincre de voter pour Fillon. J’aime bien son pro­gramme mais je ne crois pas qu’il ait le temps de l’ap­pli­quer.

Peut-être Mé­len­chon. Il m’ins­pire

mais je ne crois pas qu’il puisse ga­gner. S’il conti­nue à monter dans les son­dages, j’irai voter. Si­non, à quoi bon… J’at­tends un can­di­dat qui soit au-des­sus de la mê­lée, dé­fende la jus­tice so­ciale et… en po­si­tion de rem­por­ter l’élec­tion. Ma voix ne chan­ge­ra de toute fa­çon rien au ré­sul­tat.

Une ap­pli­ca­tion Web pour faire sa pro­cu­ra­tion !

Je n’ha­bite pas là où je vote, et je voyage beau­coup pour des en­tre­tiens d’em­bauche. Je ne suis pas as­sez mo­ti­vé pour perdre du temps à faire une pro­cu­ra­tion. A l’ère du nu­mé­rique, pour­quoi les dé­marches ad­mi­nis­tra­tives pour voter sont si com­pli­quées ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.