Un dé­fi­lé de ca­mions avant les dé­fi­lés de luxe

L’ab­baye de Pen­thé­mont va ac­cueillir le siège d’Yves Saint-Laurent. Plu­sieurs ri­ve­rains se plaignent des nui­sances du chan­tier.

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS -

de ca­mions et ho­raires élas­tiques… Des « nui­sances » si­gna­lées par plu­sieurs ri­ve­rains à la maire (LR) du VIIe, Ra­chi­da Da­ti. Priée de faire le point avec la mai­son de luxe et de lui de­man­der de « faire ces­ser dans les meilleurs dé­lais toute forme de nui­sance », la maire d’ar­ron­dis­se­ment a ren­con­tré les di­ri­geants de YSL.

Bi­lan de la ren­contre : un ca­len­drier qui per­met­tra aux moins aux ha­bi­tants de se pré­pa­rer… « La fin du gros oeuvre dans la cour d’hon­neur est pré­vue pour le 26 mai, an­nonce Ra­chi­da Da­ti dans son cour­rier à l’in­ten­tion des ri­ve­rains. A cette date, la grue se­ra dé­po­sée. La cou­ver­ture des toits se­ra ache­vée le 25 août et le gros oeuvre des bâ­ti­ments un mois plus tard », pré­cise la maire.

Pour au­tant, tout ne de­vien­dra pas tout de suite luxe, calme et vo­lup­té : en mai com­men­ce­ront les tra­vaux d’amé­na­ge­ment in­té­rieur, et dès no­vembre le re­vê­te­ment du sol de la cour d’hon­neur, qui de- man­de­ra près de quatre mois de chan­tier. Entre-temps, la mai­son Yves Saint Laurent a bien l’in­ten­tion d’or­ga­ni­ser un dé­fi­lé, dans ce décor in­ache­vé.

A terme, le site de 10 000 m2, qui ser­vit de re­traite pour « dames de qua­li­té », de ca­serne mi­li­taire et même d’en­tre­pôt, avant d’abri­ter l’an­cien mi­nis­tère des An­ciens Com­bat­tants, re­trou­ve­ra « l’es­prit rive gauche » et Saint-Laurent re­trou­ve­ra son ber­ceau historique. La toute pre­mière bou­tique YSL avait ou­vert à deux pas de là il y a cin­quante ans, rue de Tour­non.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.