Ce n’est pas qu’un sou­tien fi­nan­cier

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

Kaë­na, Rodrigue, Ti­touan… Tous ces en­fants ma­lades ont, eux aus­si, bé­né­fi­cié de la gé­né­ro­si­té d’in­con­nus sur In­ter­net. Sou­vent pour par­tir à l’étran­ger tes­ter un trai­te­ment de la der­nière chance. Par­mi eux, Ti­touan, 13 ans, a sus­ci­té une forte va- gue d’émo­tion. At­teint du syndrome de Me­las, une ma­la­die gé­né­tique rare qui s’at­taque aux muscles, 96 000 € ont été réunis en six mois en 2015, somme qui lui a per­mis de par­ti­ci­peràun­pro­to­co­leex­pé­ri­men­tal aux Etats-Unis. « Grâce à cet ar­gent, mon fils a pu res­ter sept mois sur place. Il a pris cinq cen­ti­mètres alors qu’il n’avait pas gran­di de­puis l’âge de 7 ans », nous confie la ma­man de l’ado­les­cent, jointe hier soir. Au-de­là de l’as­pect fi­nan­cier, les dons sont aus­si un sou­tien mo­ral « Quand on a un en­fant ma­lade, on se sent vrai- ment seul, pour­suit-elle. Cette col­lecte a été très ré­con­for­tante pour toJute la fa­mille. »

Ti­touan n’en a tou­te­fois pas ter­mi­né avec la ma­la­die. Re­ve­nu en France, il de­vrait pour­suivre son trai­te­ment oné­reux : 1 500 € par mois. Deux ber­gers de Fa­ti­ma, pe­tite ville por­tu­gaise, vont être ca­no­ni­sés le 20 avril, a an­non­cé le Va­ti­can hier. La Vierge Ma­rie se­rait ap­pa­rue aux deux heu­reux élus, Fran­cis­co Mar­to et Ja­cin­ta Mar­to, il y a cent ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.