Mes­sieurs, faites-vous li­vrer vos ra­soirs

Le spé­cia­liste du je­table se lance dans le ra­soir du­rable et pro­pose aux hommes de re­ce­voir leurs lames par la poste.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR ADE­LINE DABOVAL @ada­bo­val La box de Bic re­joint celle de Big­mous­tache.com sur le mar­ché du ra­soir je­table par abon­ne­ment.

C’est gé­né­ra­le­ment une cor­vée pour la gent mas­cu­line : se ra­ser, mais aus­si pen­ser à ra­che­ter des lames, au risque de se re­trou­ver le vi­sage en feu. Géant du je­table, Bic change son ra­soir d’épaule et pro­pose dé­sor­mais un mo­dèle du­rable, com­mer­cia­li­sé uni­que­ment par In­ter­net et sur abon­ne­ment, sous forme de box. « Avec le Bic­sha­ve­club, nous vou­lons fa­ci­li­ter la vie du consom­ma­teur à trois ni­veaux, sou­ligne Tho­mas Brette, qui di­rige la ca­té­go­rie ra­soirs du groupe Bic. D’abord, le prix : ça coûte une for­tune d’ache­ter des re­charges. En­suite, c’est com­pli­qué de se sou­ve­nir du mo­dèle de manche que l’on a à la mai­son et les re­charges sont sou­vent en­fer­mées dans des boîtes sé­cu­ri­sées der­rière la caisse. En­fin, il ar­rive qu’on ou­blie d’en ra­che­ter et qu’on conti­nue à uti­li­ser sa der­nière lame, au risque de se faire mal. »

Bic pro­pose le ra­soir 3 lames à 5 € les quatre re­charges, le 5 lames à 9 €, soit des prix plu­tôt doux com­pa­rés à ceux pra­ti­qués par Gillette ou Wil kin­son, les deux géants du sec­teur : 6,05 € le ra­soir Gillette 3 lames et 13,15 € pour un lot de 5 re­charges à Car­re­four. Et 8,49 € le ra­soir Wil­kin­son 5 lames, avec un lot de 8 re­charges à 22,51 € à Le­clerc. « Le client re­çoit le manche gra­tui­te­ment la pre­mière fois. Il dé­fi­nit en ligne la fré­quence de ré­cep­tion (tous les mois ou tous les deux mois), il peut mettre en pause ou ré­si­lier son abon­ne­ment à tout mo­ment sans pé­na­li­té », ex­plique Tho­mas Brette.

Un mode d’achat qu’un ama­teur du ra­sage ma­nuel comme JeanMarc, 53 ans, ac­cueille avec sou­la­ge­ment. « Al­ler faire les courses, trou­ver les lames dans le rayon… c’est une épreuve pour moi. Alors que ça ar­rive tout seul dans mon pla­card, c’est un pro­grès, se fé­li­cite ce quin­qua­gé­naire. A condi­tion que la qualité soit au ren­dez-vous. » Même ré­ac­tion chez Oli­vier, 42 ans. « Il nous est tous ar­ri­vé d’ache­ter le mau­vais pa­quet de lames. La for­mule semble in­té­res­sante fi­nan­ciè­re­ment, à condi­tion de se ra­ser ré­gu­liè­re­ment, si­non on se re­trouve avec 15 sacs de lames dans le pla­card. » C’est la rai­son pour la­quelle JeanPierre, 50 ans, ne se lais­se­ra pas ten­ter. « Par prin­cipe, je suis contre les abon­ne­ments. Au fi­nal, ils re­viennent plus cher car ils t’in­citent à consom­mer plus. »

Les Fran­çais sont pour­tant les cham­pions d’Eu­rope de l’abon­ne­ment. Cha­cun en dé­tient 5,4 en moyenne, contre 3,6 en 2012 (se­lon une étude de no­vembre 2016 de Slim­Pay, le lea­deur eu­ro­péen des so­lu­tions de paie­ment par ré­cur­rence). « A cô­té des dé­penses tra­di­tion- nelles comme le gaz ou l’élec­tri­ci­té, on voit se dé­ve­lop­per des for­mules d’abon­ne­ment pour le strea­ming mu­si­cal, le re­nou­vel­le­ment de ses len­tilles de contact ou même la nour­ri­ture pour ani­maux », sou­ligne Edouard de la Jon­quière, vice-pré­sident de Slim­Pay.

En France, le mar­ché du ra­soir, qui pèse 400 M€, at­tise les convoi­tises. En ma­tière d’abon­ne­ment, le Bic­sha­ve­club em­boîte le pas à Big­mous­tache.com, qui pro­pose dé­jà une for­mule de ce type. « Aux EtatsU­nis, la vente de pro­duits de toi­lette mas­cu­lins par In­ter­net re­pré­sente 12 % du to­tal des ventes, note Tho­mas Brette, de Bic. En France, c’est seule­ment 4 %. Il y a un vrai po­ten­tiel de crois­sance. »

En ligne, on peut aus­si s’abon­ner pour rece- voir, tous les deux ou quatre mois, des re­charges de têtes de brosse à dents, adulte ou en­fant, grâce au site

www.ma­bros­sea­dents.fr, et des sa­vons, sham­poings ou gel douche sur www.doux-good.com.

4% des ventes de pro­duits de toi­lette mas­cu­lins en France se font par In­ter­net. Aux Etats-Unis, ce taux est de 12 %.

Cham­pions d’Eu­rope de l’abon­ne­ment (5,4 en moyenne par per­sonne), les Fran­çais peuvent dé­sor­mais re­ce­voir ain­si leur ra­soir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.