Le Top 14 re­lan­cé… et faus­sé ?

Le Parisien (Paris) - - TENNIS -

lier - Ra­cing, à la suite du mou­ve­ment de grève dé­cré­té mi­mars par les joueurs pa­ri­siens pour pro­tes­ter contre le pro­jet de fu­sion, fi­na­le­ment aban­don­né, de leur club avec le Ra­cing.

Le ca­len­drier du Top 14, où la lutte pour la qua­li­fi­ca­tion pour la phase fi­nale fait rage, s’en­ri­chit donc de deux nou­veaux ren­dez-vous : Castres - Stade Fran­çais, mer­cre­di pro­chain à 20 h 45. Et Mont­pel­lier - Ra­cing, le sa­me­di 22 à 18 h 45.

Cette confi­gu­ra­tion n’est pas idéale pour Pa­ris, qui dis­pu­te­ra sa de­mi-fi­nale de Chal­lenge eu­ro­péen quatre jours plus tard. Mais ce n’est rien à cô­té de la co­lère qu’elle sus­cite du cô­té de Castres qui s’es­time « la pre­mière vic­time de ce feuilleton ro­cam­bo­lesque ». Dans un com­mu­ni­qué, le club re­grette de de­voir dis­pu­ter deux matchs en quatre jours (avec ce­lui à Toulon sa­me­di) et de de­voir ain­si « sur­mon­ter un han­di­cap sup­plé­men­taire par rap­port à ses concur­rents à la qua­li­fi­ca­tion ».

Mo­hed Al­trad, le pré­sident de Mont­pel­lier, qui s’ima­gi­nait dé­jà ré­cu­pé­rer cinq points sur ta­pis vert, n’ap­pré­cie­ra pas non plus de re­ce­voir une équipe du Ra­cing plus mo­ti­vée que ja­mais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.