Sau­vez ce tré­sor mau­dit

Sor­ti en 1964, « Rue des Cas­cades », his­toire d’amour à Bel­le­ville, est vite tom­bé dans l’ou­bli. Un ap­pel aux dons est lan­cé pour res­tau­rer le film et lui don­ner une nou­velle chance.

Le Parisien (Paris) - - ANNONCESCLASSÉES -

de­puis, le long-métrage pour­rait re­naître de ses cendres grâce à un ap­pel aux dons pour as­su­rer sa res­tau­ra­tion.

« Rue des Cas­cades », re­bap­ti­sé « Un gosse de la butte » à sa sortie, a tout d’une oeuvre mau­dite. Le propos était plu­tôt sen­sible pour l’époque. Adap­té du ro­man « Alain et le Nègre » de Ro­bert Sa­ba­tier, « Rue des Cas­cades » ra­conte une his­toire d’amour entre une Pa­ri­sienne, ma­man d’un pe­tit Alain, et un An­tillais de vingt ans son ca­det. quo­ta de films fran­çais au­quel ils étaient te­nus à l’époque… Il est sor­ti dans quelques pe­tites salles et a été re­ti­ré au bout d’une se­maine. Je ne crois pas que grand monde l’ait vu… Ce­la a son­né la fin de ma car­rière au ci­né­ma. En­suite, j’ai pas­sé une bonne par­tie de ma vie à rem­bour­ser mes dettes », dé­plore Mau­rice Del­bez.

De­puis, la co­pie dor­mait dans les ar­chives de la So­cié­té na­tio­nale de dis­tri­bu­tion (SND). C’est là que Cel­lu­loid An­gels, plate-forme de dons en ligne spé­cia­li­sée dans la res­tau­ra­tion de films, est al­lée le dé­ni­cher. Elle a dé­jà à son ac­tif des opé­ra­tions réus­sies pour « les Ton­tons flin­gueurs » ou en­core « la Belle Ma­ri­nière » avec Ga­bin. « Le CNC

a ac­cor­dé une sub­ven­tion. Mais elle est in­suf­fi­sante, ex­plique Sé­bas­tien Ar­laud, di­rec­teur de la plate- forme. D’au­tant que la pel­li­cule a été vic­time de moi­sis­sures. Il nous manque 20 000 €. En­suite, nous es­pé­rons pou­voir le dis­tri­buer et, pour­quoi pas, le sor­tir en salles. »

« C’est une très bonne nou­velle et une belle his­toire », s’en­thou­sias­mait hier la co­mé­dienne Ch­ris­tine Si­mon, 66 ans, une des ga­mines du film. « Quand j’ai ap­pris ce­la, le jour de mon an­ni­ver­saire, j’ai eu le pal­pi­tant qui s’est em­bal­lé, ra­conte Da­niel Jac­qui­not, qui jouait Alain. C’est un peu le dé­but d’une nou­velle aven­ture. » « C’est une jour­née mer­veilleuse », concluait Mau­rice Del­bez. Reste que rien n’est joué pour le mo­ment. Il manque en­core près de 20 000 € pour as­su­rer la res­tau­ra­tion. A vous peut-être, dé­sor­mais, de lui re­don­ner vie et de conju­rer le mau­vais sort…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.