EM­MA­NUEL MA­CRON

Pré­si­den­tou­rien !

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR - MYRIAM ENCAOUA @My­ria­men­caoua

IL N’EN FAIT PAS MYS­TÈRE. S’il est bat­tu, Em­ma­nuel Ma­cron ne bri­gue­ra pas d’autre man­dat. Le can­di­dat En Marche ! l’a ré­vé­lé, face à nos lec­teurs, dans nos édi­tions de mer­cre­di. En cas de dé­faite, il ne se pré­sen­te­ra pas aux lé­gis­la­tives. « Ce n’est pas mon sou­hait », dit-il sans plus d’ex­pli­ca­tion. « Il a une voix suf­fi­sam­ment sin­gu­lière pour exis­ter en de­hors de l’As­sem­blée. Ça le ba­na­li­se­rait d’être un par­le­men­taire par­mi les autres », avance un membre de son équipe de cam­pagne. Pour au­tant, le fa­vo­ri des son­dages n’a pas l’in­ten­tion de dis­pa­raître de la vie po­li­tique. « Je conti­nue­rai à pré­si­der En Marche ! » mar­tèle-t-il. Mais com­ment pe­ser s’il échoue à ren­ver­ser la table du premier coup ? Le pa­ri du re­nou­vel­le­ment peut-il s’ins­crire dans la du­rée ? Ses proches as­surent que les mar­cheurs conti­nue­ront à mar­cher et que le mou­ve­ment se­ra pré­sent aux sé­na­to­riales à l’au­tomne puis aux mu­ni­ci­pales en 2020. « L’ave­nir ne se ré­sume pas à la pré­si­den­tielle, on n’a pas fait tout ça pour rien ! » ex­plique une élue fraî­che­ment ral­liée.

REN­DEZ-VOUS EN 2022 ?

D’ici là, Em­ma­nuel Ma­cron dé­fen­dra les cou­leurs de ses can­di­dats aux lé­gis­la­tives. A dé­faut d’une ma­jo­ri­té, il pour­ra sans doute comp­ter sur un groupe par­le­men­taire d’une ving­taine de dé­pu­tés ou plus qui se re­trou­ve­ront dans… l’op­po­si­tion. Le dé­but d’une vie po­li­tique clas­sique où la droite et la gauche ne de­vraient plus lui faire de ca­deaux. « Je ne se­rai plus dans la vie po­li­tique dans vingt ans », ga­ran­tit le can­di­dat qui sait bien que le par­fum de la nouveauté s’éva­pore vite. Avant d’ajou­ter : « Vous re­mar­que­rez que 2022 ça n’est pas dans vingt ans. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.