Marl­bo­ro pré­tend avoir créé le « ta­bac propre »

Phi­lip Mor­ris s’ap­prête à lan­cer en France Iqos, une sorte de ci­ga­rette élec­tro­nique qui chauffe le ta­bac. Ob­jec­tif : en­di­guer la chute de ses ventes de ci­ga­rettes.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR MAT­THIEU PELLOLI ET VINCENT VÉRIER

mais Phi­lip Mor­ris rêve d’un monde sans fu­mée. Bien sûr, il y a une ex­pli­ca­tion. C’est parce que la mul­ti­na­tio­nale du ta­bac, pro­prié­taire de Marl­bo­ro, a mis au point un nou­veau pro­duit : Iqos. Le chaî­non man­quant entre la bonne vieille clope et la ci­ga­rette élec­tro­nique. Iqos res­semble quelque peu à une va­po­teuse, avec cette grosse dif­fé­rence que, là où la ci­ga­rette élec­tro­nique chauffe un li­quide, Iqos chauffe du ta­bac. Avan­tages : pas de fu­mée, pas de cendres ni d’odeurs. En re­vanche, pour ce qui est d’un im­pact moins no­cif sur la san­té, tout reste à prou­ver (lire ci-des­sous). Se­lon le jour­nal « le Fi­ga­ro », le pro­duit de­vrait ar­ri­ver chez les bu­ra­listes pa­ri­siens à la fin du prin­temps ou au dé­but de l’été. D’autres villes de­vraient suivre — le nom de Nice a no­tam­ment été évo­qué — mais il n’y a au­cune cer­ti­tude pour l’ins­tant… Coût de l’ap­pa­reil Iqos : en­vi­ron 70 €, à quoi il faut ajou­ter 7 € pour 20 doses de ta­bac. Une ré­vo­lu­tion ? Phi­lip Mor­ris as­sure que oui, se plai­sant à croire qu’il a trou­vé — en in­ves­tis­sant plu­sieurs mil­liards d’eu­ros ! — la pa­rade à son dé­clin an­non­cé, lié au re­cul du mar­ché mon­dial de la ci­ga­rette tra­di­tion­nelle, de l’ordre de 2 à 3 % par an. Ain­si, se­lon les douanes fran­çaises, de 2000 à 2016, le nombre de ci­ga­rettes des marques les plus ven­dues a été pra­ti­que­ment di­vi­sé par deux en France. Dans le même temps, le prix du pa­quet a dou­blé et la ci­ga­rette élec­tro­nique a fait une per­cée. En France, on compte 14 mil­lions de fu­meurs, soit 28 % de la po­pu­la­tion adulte et 2,4 mil­lions de va­po­teurs, soit en­vi­ron 5 % de la po­pu­la­tion.

Pour Mor­gan Cauvin, di­rec­teur corporate de Seita, fi­liale fran­çaise d’Im­pe­rial To­bac­co : « Le ta­bac chauf­fé est une su­per­che­rie, c’est un pro­duit du ta­bac comme les autres. Con- trai­re­ment à l’e-ci­ga­rette, dont la moindre no­ci­vi­té est prou­vée par de nom­breuses études, nous manquons de re­cul sur le ta­bac chauf­fé et ses consé­quences sur la san­té des consom­ma­teurs. » Qu’im­porte ! Phi­lip Mor­ris, lui, croit en son Iqos : « Le mo­ment vien­dra où nous au­rons suf­fi­sam­ment d’usa­gers de ce pro­duit al­ter­na­tif pour com­men­cer à en­vi­sa­ger […] l’éli­mi­na­tion des ci­ga­rettes », pro­phé­ti­sait ain­si An­dré Ca­lant­zo­pou­los, di­rec­teur gé­né­ral de Phi­lip Mor­ris In­ter­na­tio­nal, sur la BBC l’au­tomne der­nier, lors du lan­ce­ment d’Iqos à Londres. Au Ja­pon, Iqos a été tes­té à Na­goya en 2004, avant d’être com­mer­cia­li­sé dans tout l’ar­chi­pel. Le dis­po­si­tif a conquis 1 mil­lion d’uti­li­sa­teurs et dé­tient au­jourd’hui 7 % des parts de mar­ché.

« Les Ja­po­nais n’ont pas le droit de fu­mer dans la rue, au risque d’être ver­ba­li­sés, sou­ligne To­mo Na­go­mi, consul­tante en France et spé­cia­liste du Ja­pon. Dans une so­cié­té très res­pec­tueuse des lois mais aus­si par­ti­cu­liè­re­ment in­quiète des dan­gers du ta­ba­gisme pas­sif, Iqos re­pré­sente un double avan­tage. » Ja­pan To­bac­co In­ter­na­tio­nal — le ci­ga­ret­tier nip­pon — s’est d’ailleurs em­pres­sé de contrer Iqos. Il a lan­cé Ploom (com­mer­cia­li­sé en France de­puis 2014), un va­po­teur qui chauffe éga­le­ment des cap­sules de vrai ta­bac.

Iqos sé­dui­ra-t-il les fu­meurs fran­çais ? Pour leur faire du charme, il échap­pe­ra en tout cas à la loi sur le pa­quet neutre, qui ne s’ap­plique qu’aux ci­ga­rettes et au ta­bac à rou­ler. Concrè­te­ment, Phi­lip Mor­ris se­ra donc au­to­ri­sé à com­mer­cia­li­ser les pa­quets les do­settes de ta­bac, bap­ti­sées Heets, avec le lo­go et les cou­leurs de son choix.

NOUS MANQUONS DE RE­CUL SUR LE TA­BAC CHAUF­FÉ ET SES CONSÉ­QUENCES SUR LA SAN­TÉ DES CONSOM­MA­TEURS MOR­GAN CAUVIN, DI­REC­TEUR CORPORATE DE SEITA

To­kyo (Ja­pon), le 3 mars. Un client es­saie Iqos dans un ma­ga­sin de la marque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.