En­gueu­lade et dé­mo­cra­tie

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR -

« On

choi­sit ses amis, on ne choi­sit pas sa fa­mille. » Cet im­pa­rable pro­verbe, pro­duit cer­ti­fié de la sa­gesse po­pu­laire, prend un re­lief par­ti­cu­lier en pé­riode élec­to­rale. Et quand la lutte pour le pou­voir at­teint, comme c’est le cas cette an­née, des som­mets de sus­pense et d’in­ten­si­té dra­ma­tique, il de­vient la source de dis­cus­sions in­times ani­mées. Mais ce qui est nui­sible à la paix des mé­nages est bon pour la vi­ta­li­té de notre dé­mo­cra­tie. De ce point de vue, une belle en­gueu­lade de fin de re­pas vau­dra tou­jours mieux qu’une dis­cus­sion brève et polie entre abs­ten­tion­nistes désa­bu­sés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.