L

Le Parisien (Paris) - - VOTRE DEPARTEMENT -

e col­lec­tif des « ur­ban sket­chers », ou des­si­na­teurs de rue, fête son dixième an­ni­ver­saire cette an­née. Cro­quer sur le vif, « in si­tu », puis par­ta­ger sur les ré­seaux so­ciaux sont les grands prin­cipes de ce mou­ve­ment lan­cé à Seat­tle (Etats-Unis) en 2007.

Au­jourd’hui, ils sont en France entre 4 000 et 5 000 à sor­tir sou­vent feutres et boîte d’aqua­relles. « Je suis avo­cat d’af­faires, c’est une pro­fes­sion stres­sante et c’est le truc que j’ai trou­vé pour me dé­tendre », confie Axel Pi­vet, alias @Cro­queMaître sur Twit­ter. « Il m’ar­rive de des­si­ner mes confrères ou des ma­gis­trats. » lieu pro­pice à sai­sir en quelques se­condes des at­ti­tudes ca­rac­té­ris­tiques de voya­geurs. Même chez lui et de bon ma­tin, Axel Pi­vet avoue être sur le pont : « Je vois de mes fe­nêtres le fu­tur pa­lais de jus­tice de Pa­ris. Ce ma­tin, le ciel flam­boyait juste der­rière l’im­meuble en construc­tion. Je me suis je­té sur mon car­net. Un cro­quis ra­conte une émo­tion. Quand on des­sine, on re­garde moins de choses mais on les re­garde in­ten­sé­ment. » Ma­thieu Le­tel­lier, ins­tal­lé dans le XVIIIe ar­ron­dis­se­ment

se ré­gale, lui, à fi­ger des say­nètes dans son quar­tier. Pour nous et de­vant la ca­mé­ra, il a d’ailleurs cro­qué la fa­çade du « Pa­ri­sien », à SaintOuen (Seine-Saint-De­nis).

Tous forment une com­mu­nau­té qui res­soude ses liens chaque an­née par des ren­contres na­tio­nales et mon­diales.EnF­rance,ce­se­ra­du2au 5 juin, à Lo­rient (Mor­bi­han).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.