La France par­mi les pays les plus gé­né­reux en Eu­rope

Le Parisien (Paris) - - PRESIDENTIELLE 2017 - ODILE PLICHON

d’as­su­rance chô­mage est-il plus gé­né­reux que chez nos voi­sins eu­ro­péens ? Pas tou­jours fa­cile de com­pa­rer. Ain­si, en Grande-Bre­tagne, pas tendre avec ses de­man­deurs d’em­ploi, « l’Etat prend en charge leur loyer, ce qui change no­ta­ble­ment leur si­tua­tion », re­lève Gé­rard Cor­nilleau, éco­no­miste à l’Ob­ser­va­toire fran­çais des conjonc­tures éco­no­miques (OFCE). Mais, glo­ba­le­ment, si l’on prend les cri­tères prin­ci­paux — condi­tions d’ac­cès, du­rée et mon­tant de l’al­lo­ca­tion —, la France se si­tue dans la moyenne haute.

IQUAND UN CHÔ­MEUR PEUT-IL ÊTRE INDEMNISÉ ?

En France, dès qu’un sa­la­rié a tra­vaillé 4 mois (ou 610 heures) au cours des 28 der­niers mois, il bé­né­fi­cie de 4 mois d’in­dem­ni­sa­tion. « Avec ce sys­tème, la France a su te­nir compte des évo­lu­tions du mar­ché du tra­vail », in­dique-ton à l’Uné­dic. Fa­çon pu­dique d’évo­quer la mul­ti­pli­ca­tion des contrats courts de moins de trois mois plus nom­breux chez nous qu’en Al­le­magne, par exemple. Ailleurs en Eu­rope, il n’y a guère que l’Ita- lie qui fait mieux (3 mois), la norme se si­tuant entre 6 mois (Suède, Fin­lande, Pays-Bas) et 12 mois (Es­pagne, Al­le­magne).

IQUELLE EST LA DU­RÉE D’IN­DEM­NI­SA­TION ?

La Bel­gique est une ex­cep­tion avec une in­dem­ni­sa­tion en prin­cipe illi­mi­tée. En France, elle va­rie de 4 à 24 mois et même 36 mois pour les plus de 55 ans (à par­tir du 1er sep­tembre), ce qui si­tue la France dans la four­chette haute. Ailleurs, l’in­dem­ni­sa­tion va­rie de 9 à 24 mois en Suisse, 6 à 12 mois au Luxem­bourg, et s’ar­rête dès 9 mois en Ir­lande et après 6 mois en Grande-Bre­tagne.

COM­BIEN SE MONTENT LES AL­LO­CA­TIONS ?

L’in­dem­ni­sa­tion est fonc­tion de l’an­cien sa­laire (sauf en Grande-Bre­tagne, Ir­lande, Fin­lande et Suède, où elle est for­fai­taire). La part de son an­cien sa­laire que garde le chô- meur — le « taux de rem­pla­ce­ment » — est com­prise en France entre 57 % et 75 % de son sa­laire brut (contre 60 % à 67 % outre-Rhin et 90 % au Da­ne­mark) avec une par­ti­cu­la­ri­té : la France a le pla­fond le plus éle­vé d’Eu­rope. Alors que les chô­meurs touchent en moyenne 1 100 € par mois, le pla­fond est fixé à 6 357 € net contre 3 751 € en Es­pagne, 2 620 € en Al­le­magne et 1 655 € en Bel­gique.

IN­DEM­NI­TÉS SONT-ELLES DÉGRESSIVES ?

En France, elles sont fixes toute la du­rée de l’in­dem­ni­sa­tion. C’est aus­si le cas en Al­le­magne, au Luxem­bourg ou en Fin­lande. Elles sont dégressives en Es­pagne (70 % puis 50 % à par­tir du sep­tième mois), en Ita­lie (75 %, puis 3 % de moins par mois à par­tir du qua­trième mois) ou au Por­tu­gal (65 % du sa­laire puis 55 % après 6 mois).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.