A Pa­ris, le grand cham­bar­de­ment a dé­bu­té

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR YVESLEROY

APa­ris, la sé­pa­ra­tion des pou­voirs est nette. « Le club tra­vaille pour le fu­tur, le coach tra­vaille pour le pré­sent », dé­li­mite Unai Eme­ry, en fai­sant al­lu­sion aux grands chan­ge­ments qui se pré­parent dans la struc­ture du club. L’Es­pa­gnol ne dit peut-être pas tout de son rôle, mais il a le mé­rite de ne pas ou­blier la part qui lui in­combe au­jourd’hui.

De même, dans la ligne droite ha­le­tante où s’op­posent Pa­ris à Monaco, le tech­ni­cien se concentre sur les ré­glages de sa For­mule 1, plu­tôt que de guet­ter la cre­vai­son ou la panne sèche ad­verse : « Une se­maine de plus s’est écou­lée et le clas­se­ment reste le même. Pour nous, les choses sont très claires, il faut faire notre tra­vail, sans pen­ser à Monaco. »

Chez le 15e de Ligue 1, le PSG peut dé­jà pro­fi­ter de son match en re­tard pour prendre quatre points d’avance sur Nice, 3e. Cette se­maine marque sur­tout une ba­taille cru­ciale dans le duel psy­cho­lo­gique qu’il se livre avec Monaco. Pa­ris peut re­ve­nir à hau­teur du lea­deur. La si­tua­tion ne se­rait que vir­tuelle, mais elle pour­rait du­rer, puisque l’ASM ne joue­ra son match en re­tard contre Saint-Etienne qu’une fois qu’il en au­ra fi­ni avec son par­cours eu­ro­péen. Sa dif­fé­rence de buts lui per­met­tra de conser­ver le lea­der­ship, mais le PSG a l’oc­ca­sion de lui faire sentir son souffle, à cinq jours d’un dé­pla­ce­ment dif­fi­cile à Lyon.

Pa­ris a dé­jà réus­si une prouesse dans son après-Bar­ce­lone. Il vient d’ali­gner six vic­toires, toutes com­pé­ti­tions confon­dues. Plu­tôt que de craindre le faux pas qui anéan­ti­rait ses chances de titre, il par­vient dé­sor­mais à re­por­ter la pres­sion sur les épaules de ses ad­ver­saires. « Dans la deuxième moi­tié de la sai­son, l’équipe a main­te­nu une ré­gu­la­ri­té et de l’exi­gence dans le tra­vail pour avoir de meilleurs ré­sul­tats », sou­ligne Eme­ry.

Son effectif le lui per­met. Drax­ler (che­ville), Ben Ar­fa (dos) et Kur­za­wa( ge­nou) ne se­ront pas du voyage à Metz ce soir, mais Thia­go S il vase rade re­tour. Les autres ab­sents se­ront les sup por­teurs du PSG. La Ligue a fer­mé les par­cages pa­ri­siens pen­dant l’ins­truc­tion des incidents de la fi­nale de la Coupe de la Ligue à Lyon. Le dis­po­si­tif a été com­plé­té par une in­ter­dic­tion pré­fec­to­rale dans cer­taines par­ties de la ca­pi­tale de la mi­ra­belle et dans le reste du stade. Mais le PSG n’a pas le temps de s’at­tar­der sur le dé­cor.

LE PSG A L’OC­CA­SION DE FAIRE SENTIR SON SOUFFLE À MONACO YVES LEROY NOTRE JOUR­NA­LISTE

Oli­vier Lé­tang et Pa­trick Klui­vert.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.