Bien­tôt la fin des ap­pels sur­taxés à l’étranger

A par­tir du 15 juin, les coups de fil pas­sés d’un autre pays eu­ro­péen ne se­ront plus sur­fac­tu­rés.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR DANIEL ROSENWEG

FI­NI LES FACTURES de mo­bile sa­lées au re­tour d’un voyage à l’étranger. Au terme d’un ac­cord eu­ro­péen ap­pli­cable dès le 15 juin, les frais d’iti­né­rance, ou roa­ming, fac­tu­rés au consom­ma­teur en dé­pla­ce­ment dans un autre pays d’Eu­rope que le sien, vont dis­pa­raître. A l’in­té­rieur des 28 pays de l’Union eu­ro­péenne (UE), ain­si qu’en Nor­vège, Is­lande et au Liech­ten­stein, vous pour­rez donc, sans sur­coût, pas­ser des coups de fil ou ex­pé­dier des SMS.

99 € D’ÉCO­NO­MIE PAR AN EN MOYENNE

Se­lon l’as­so­cia­tion des ré­gu­la­teurs eu­ro­péens, les Fran­çais passent en moyenne quatre jours par an dans un autre pays de l’Union. Aux condi­tions de 2015, les Fran­çais vont épar­gner en moyenne 99 € par an. « Grâce à l’Union eu­ro­péenne, in­siste Isa­belle Je­gou­zo, chef de la re­pré­sen­ta­tion eu­ro­péenne en France, on va sim­pli­fier l’usage des télécoms et re­don­ner du pou­voir d’achat aux consom­ma­teurs. » « C’est une bonne nou­velle, ré­agit Ber­nard Du­pré, pré­sident de l’As­so­cia­tion des usa­gers des télécoms, l’Afutt. Par­ti­cu­liè­re­ment pour les en­tre­prises qui payaient les deux tiers des frais d’iti­né­rance. »

Pour pro­fi­ter de la fin du roa­ming, « le consom­ma­teur n’au­ra au­cune dé­marche à faire, chaque opé­ra­teur doit dé­jà avoir fait le né­ces­saire, et c’est à lui d’in­for­mer ses clients », dé­taille la porte-pa­role de l’UE. Si le né­ces­saire n’est pas fait, le consom­ma­teur de­vra se re­tour­ner vers son opé­ra­teur ou le gen­darme des télécoms, en France l’Ar­cep.

SURFER SUR IN­TER­NET SE­RA GRA­TUIT MAIS…

S’agis­sant de l’usage d’In­ter­net sur son smart­phone, ce se­ra un peu plus com­pli­qué même si pour les voya­geurs uti­li­sant rai­son­na­ble­ment leur abon­ne­ment, la gra­tui­té est là aus­si ac­quise pour les clients à for­fait pré­payé. Pour les post-payés — la très grande ma­jo­ri­té —, il y au­ra un pla­fond de da­ta à consom­mer. « Il a fal­lu mettre en place des garde-fous contre les abus », jus­ti­fie Isa­belle Je­gou­zo… En cas de dé­pas­se­ment de ce pla­fond dont le vo­lume de­vra être pré­ci­sé par les opé­ra­teurs à leurs clients, chaque gi­ga­oc­tet (Go) de da­ta consom­mé en sus ne pour­ra être fac­tu­ré plus de 7,70 € HT en 2017. Un ta­rif rai­son­nable qui bais­se­ra chaque an­née pour ne plus être que de 2,50 € HT en 2022.

L’ac­cord adop­té est le fruit d’un pro­jet pré­sen­té en 2013 et vo­té en 2015 par la Com­mis­sion. « Mais de­puis 2007, l’Union tra­vaille à faire bais­ser les prix du roa­ming », sou­ligne Isa­belle Je­gou­zo. Prix des SMS et de la mi­nute d’ap­pel té­lé­pho­nique ont ain­si chu­té de 92 % de­puis que l’UE s’est sai­sie de ce dos­sier dont l’ob­jec­tif est de fa­ci­li­ter la cir­cu­la­tion des Eu­ro­péens et de pro­té­ger le consom­ma­teur. En ce qui concerne le da­ta (usage d’In­ter­net) la baisse est en­core plus spec­ta­cu­laire: le mé­ga­oc­tet( Mo) est pas­sé de 6€ en 2007 à… 5 cen­times d’eu­ro en 2015.

Mais dans ce long pro­ces­sus, il a fal­lu aus­si pré­ser­ver les marges d’in­ves­tis­se­ment des opé­ra­teurs. Par exemple, en Grèce, qui voit dou­bler le nombre d’ha­bi- tants l’été, les opé­ra­teurs doivent dis­po­ser d’un ré­seau sur­di­men­sion­né. Il fal­lait donc conser­ver une part au moins des frais d’iti­né­rance et évi­ter les abus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.