17 kg à 8 mois, comment est-ce pos­sible ?

Une pe­tite In­dienne, Cha­hat Ku­mar, pèse dé­jà au­tant qu’une en­fant de 4 ans.

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - CH­RIS­TINE MA­TEUS

ce qu’on ap­pelle « un bé­bé su­mo ». A 8mois, Cha­hat Ku­mar pèse dé­jà le poids d’une en­fant de 4ans. L’obé­si­té de ce bé­bé in­dien ori­gi­naire de la ré­gion du Pen­jab fait le tour du monde de­puis que ses pa­rents ont té­moi­gné de­vant les ca­mé­ras du mé­dia en ligne Bar­croft TV.

« Quand elle est née, elle était com­plè­te­ment nor­male, a ra­con­té son père. Puis on a vu son poids s’en­vo­ler pe­tit à pe­tit. » Au point d’at­teindre au­jourd’hui 17 kg. Une si­tua­tion qui a dé­jà un im­pact no­table sur la san­té du bé­bé, qui peine à res­pi­rer et à dor­mir, met­tant ain­si sa vie en dan­ger. « Elle de­mande du lait et de la nour­ri­ture sou­vent, elle n’ar­rête pas de man­ger, quatre fois plus qu’un en­fant de son âge. Si je ne lui donne rien, elle com­mence à pleu­rer », ex­plique la ma­man.

Afin de trou­ver l’ori­gine de cette sur­charge pon­dé­rale in­ha­bi­tuelle, les pa­rents(fi­li­formes)deC­ha­hatKu­mar l’ont em­me­née voir le mé­de­cin fa­mi­lial… le lais­sant per­plexe et dans l’im­pos­si­bi­li­té de don­ner un avis mé­di­cal. Le doc­teur, qui dé­clare n’avoir ja­mais vu pa­reil cas dans toute sa car­rière, n’a en ef­fet pas réus­si à éta- blir de diag­nos­tic, faute d’avoir pu réa­li­ser une prise de sang à l’en­fant car sa peau « est trop épaisse ». Une obé­si­té mor­bide à cet âge est rare mais pas ex­cep­tion­nelle. Sur­tout dans les pays en dé­ve­lop­pe­ment à éco­no­mie émer­gente où, se­lon l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (OMS), « la pré­va­lence du sur­poids et de l’obé­si­té in­fan­tile chez les en­fants d’âge pré­sco­laire est su­pé­rieure de 30 % ». Que les ali­ments sains soient peu dis­po­nibles ou abor­dables contri­buen­tàce pro­blème.L’OMS­pointe éga­le­ment une autre rai­son : « Dans cer­taines so­cié­tés, les normes cultu­relles en­ra­ci­nées de longue date (comme l’idée lar­ge­ment ré­pan­due qu’un gros bé­bé est un bé­bé en bonne san­té) pour­raient peut-être en­cou­ra­ger les fa­milles à sur­ali­men­ter leurs en­fants. » C’est ce qui s’était pas­sé en 2014, en Co­lom­bie, pour le pe­tit San­tia­go Men­do­za. Sa ma­man fai­sait dé­fi­ler les bi­be­rons dès qu’il pleu­rait, au point que son en­fant, à 8mois, a af­fi­ché sur la ba­lance 21kg ! Des spé­cia­listes du sur­poids de l’hô­pi­tal de Bo­go­ta avaient alors pres­crit un ré­gime strict pri­vant l’en­fant de lait en poudre et le nour­ris­sant avec beau­coup de lé­gumes verts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.