Les grandes ma­noeuvres com­mencent au PSG

Le dé­part du di­rec­teur spor­tif Oli­vier Lé­tang va ac­cé­lé­rer la ré­or­ga­ni­sa­tion du sec­teur spor­tif du club. Une re­fonte sou­hai­tée par Nas­ser Al-Khe­laï­fi.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - PAR DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC ET Y.L.

C’est l’une des consé­quences at­ten­dues de l’éli­mi­na­tion en Ligue des cham­pions. Pas sa­tis­fait du fonc­tion­ne­ment cette sai­son, Nas­ser Al-Khe­laï­fi va mo­di­fier l’or­ga­ni­gramme spor­tif du club où de nou­velles têtes vont ap­pa­raître.

LA RE­FONTE DE L’OR­GA­NI­SA­TION SPOR­TIVE

Se­lon nos in­for­ma­tions, Pa­ris cherche un nou­veau di­rec­teur spor­tif. Le pro­fil ci­blé concerne cette fois-ci un spé­cia­liste du poste, rom­pu aux né­go­cia­tions, bon ven­deur, qui ait un oeil et un ré­seau.Quatre ou­cin­q­nom­sont été re­te­nus. « Pour s’en sor­tir dans une aus­si grosse ma­chi­ne­rie, il faut une ex­pé­rience des grands clubs, ex­plique Da­mien Co­mol­li, qui a oc­cu­pé la fonc­tion à Li­ver­pool mais n’est pas en contact avec le PSG. Il faut être ca­pable d’ac­ti­ver des ré­seaux dès le pre­mier jour, sa­voir ma­na­ger des per­sonnes et gé­rer la re­la­tion avec des ac­tion­naires par­fois d’une autre culture. En ré­su­mé, un pro­fil in­ter­na­tio­nal qui a dé­jà tra­vaillé dans un en­vi­ron­ne­ment mul­ti­cul­tu­rel. »

Le PSG cherche éga­le­ment à ren­for­cer son effectif de scouts (su­per­vi­seurs) et à don­ner une nou­velle im­pul­sion à sa for­ma­tion avec cet ob­jec­tif ser­vi comme une an­tienne : les meilleurs joueurs d’Ile-de-France doivent gran­dir au PSG. Les échecs des dos­siers King­sley Co­man et Ky­lian Mbap­pé n’ont pas été di­gé­rés dans la ca­pi­tale.

KLUI­VERT ENTRE LE DÉ­PART ET LE PLA­CARD

Ar­ri­vé le 14 juillet der­nier au poste de di­rec­teur du football, Pa­trick Klui­vert n’a pas su trou­ver sa place. A sa dé­charge, les contours de sa fonc­tion étaient trop vastes. C’était mis­sion im­pos­sible. Le Néer­lan­dais pour­rait de son propre chef quit­ter le club cet été, mais il est ap­pré­cié en in­terne. Un rôle moins ex­po­sé, avec des pré­ro­ga­tives res­treintes, pour­rait consti­tuer une porte de sor­tie. Son cas n’est pas tran­ché et il dé­pen­dra en par­tie de la fu­ture ré­par­ti­tion des rôles.

Son se­cond, Oli­vier L étang, ne se­ra plus là. Après avoir cla­mé haut et fort son dé­part du mi­lieu du bal­lon rond (nos édi­tions du

3 avril), il a cla­ri­fié sa si­tua­tion la se­maine der­nière en dé­mis­sion­nant, comme l’a dé­voi­lé hier « l’Equipe ».

YOURI DJORKAEFF NE SE­RA PAS L’ÉLU

La perle rare est dif­fi­cile à trou­ver. Le club s’oriente vers un pro­fil in­ter­na­tio­nal et a prio­ri fran­co­phone. Le plus cé­lèbre des hommes sur le mar­ché reste Mon­chi, en­fin de contrat à Sé­ville. Le PSG et la plu­part des ac­teurs du­mer­ca­to eu­ro­péen consi­dèrent son ar­ri­vée à Rome comme ac­quise, mais l’ in­té­res­sé dé­ment. Ces der­nières se­maines, plu­sieurs an­ciens joueurs du club ont ma­ni­fes­té leur in­té­rêt, no­tam­ment Youri Djorkaeff. Il ne se­ra pas l’heu­reux élu se­lon nos in­for­ma­tions.

Plu­sieurs Ita­liens ont les qua­li­tés re­quises. Wal­ter Sa­ba­ti­ni (ex-AS Rome), est en dis­cus­sion avec Bo­logne et l’AC Mi­lan. Fa­bio Pa­ra­ti­ci pos­sède aus­si des points forts. Le co­or­di­na­teur tech­nique de la Ju­ven­tus Tu­rin jouit d’une belle ré­pu­ta­tion et connaît dé­jà Jean-Claude Blanc, le di­rec­teur gé­né­ral dé­lé­gué du PSG, ain­si que Carles Ro­ma­go- sa, le pa­tron de la for­ma­tion. An­drea Ber­ta, une autre ré­fé­rence ita­lienne, of­fi­cie à l’At­lé­ti­co Ma­drid, un club ap­pré­cié des di­ri­geants pa­ri­siens. Dans le même re­gistre des spé­cia­listes des plus-va­lues, le PSG avait un temps pen­sé à An­te­ro Hen­rique (ex-Por­to), avant d’être dé­cou­ra­gé par sa ré­pu­ta­tion sul­fu­reuse.

UN MERCATO AC­TIF

Le 11 mars, trois jours après le dé­sastre de Bar­ce­lone, Nas­ser Al-Khe­laï­fi as­su­rait dans nos co­lonnes : « Nous al­lons re­dou­bler d’ef­forts pour re­don­ner de la joie et de la fier­té à tous ceux qui nous aiment. […] Nous res­te­rons am­bi­tieux sur le pro­chain mar­ché des trans­ferts. Nous al­lons tra­vailler pour en­voyer dès l’été pro­chain des si­gnaux forts qui mon­tre­ront à tous à quel point nos am­bi­tions res­tent fortes. »

Trois poin­tures sont es­pé­rées, une par ligne. Il y au­ra aus­si des joueurs d’ap­point à trou­ver, pour rem­pla­cer par exemple Max­well, en fin de contrat. Les dé­parts consti­tuent un im­mense chan­tier. Si Eme­ry reste l’en­traî­neur — énorme ten­dance ac­tuelle —, Kry­cho­wiak, Je­sé, Ben Ar­fa cher­che­ront un nou­veau club. Areo­la, Ma­tui­di, Au­rier, Guedes s’in­ter­rogent. Lu­cas ne se­ra pas re­te­nu. Ver­rat­ti et Mar­quinh os, eux, n’ ont pas de bon de sor­tie. Le di­rec­teur spor­tif n’au­ra pas le temps de l’adap­ta­tion, il se­ra très vite dans le vif du su­jet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.