« Quand je chante, c’est un cri du coeur »

Le jeune re­vient sur son ex­pé­rience dans l’émis­sion « The Voice 6 » et sa nou­velle po­pu­la­ri­té.

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS -

avec les gens. » Il y a bien des re­gards éton­nés dans la rue. Mais sur­tout ces bons mo­ments, comme di­manche der­nier, en pas­sant gare Saint-La­zare : « Je me suis mis au pia­no. Et tout de suite j’ai eu 50 per­sonnes au­tour de moi. C’était co­ol. »

Pour­tant, ce­lui que ces « potes » ap­pellent « le lion », pour sa cri­nière rousse mais aus­si sa voix rauque et sa fa­çon de s’en­ga­ger vo­ca­le­ment comme un vrai ro­ckeur, se re­trouve sous les feux des pro­jec­teurs pour une pe­tite bles­sure. « Je me suis mis à chan­ter par ha­sard il y a trois ans. Mais à Ger­son, dans mon ly­cée du XVIe, tout le monde s’est mo­qué de ma pre­mière vi­déo. Cette his­toire a plom­bé mon an­née sco­laire. Ce­la m’a don­né en­vie de me battre », avoue-t-il. « The Voice », c’est sa « pe­tite ven­geance per­son­nelle », quand il re­garde en ar­rière. C’est sur­tout son trem­plin pour l’ave­nir, no­tam­ment grâce aux conseils ar­tis­tiques de M Po­ko­ra, son coach sur le pla­teau. « J’ai dé­jà de beaux pro­jets », confie-t-il sans pou­voir en dire plus.

Ren­dez-vous dans quelques se­maines pour l’épreuve ul­time de l’émis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.