U

L’ap­pli­ca­tion « zé­ro car­bone » New­ma­ni­ty cen­tra­lise vos mails, SMS et dis­cus­sions via les ré­seaux so­ciaux.

Le Parisien (Paris) - - ÉCO -

ne mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­née « zé­ro car­bone ». Tel est le nou­veau pro­jet de New­ma­ni­ty, star­tup­pa­ri­sien­ne­de­quin­ze­per­sonnes. L’ap­pli­ca­tion, dont la com­mer­cia­li­sa­tion est pré­vue le mois pro­chain, cen­tra­li­se­ra les mes­sages re­çus sur vos boîtes mails (Gmail, Out­look…), vos SMS et vos dis­cus­sions sur les ré­seaux so­ciaux.

Si elle sim­pli­fie la vie des uti­li­sa­teurs, cette « in­ter­face uni­fiée » per­met éga­le­ment d’éco­no­mi­ser de l’éner­gie. « C’est comme un centre de tri qui mo­dule le for­mat du mes­sage en fonc­tion de l’ex­pé­di­teur ou du des­ti­na­taire », ex­plique le di­rec­teur gé­né­ral Sté­phane Pe­ti­bon. Ecrits avec un texte ba­sique, non co­lo­ré, les mes­sages sont quatre fois moins lourds, donc pol­luent d’au­tant moins. En outre, vos mails « al­lé­gés » ne sont sto­ckés que deux fois. « Contre huit fois chez nos concur­rents, car leur bu­si­ness­mo­del­re­po­se­sur­la­re­vente de don­nées », as­sure Sté­phane Pe­ti­bon.

L’en­voi d’un cour­rier élec­tro­nique, « c’est en moyenne 20 g de CO2, soit 500 m en voi­ture es­sence », rap­pelle le di­rec­teur gé­né­ral, qui se base sur les cal­culs de l’Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l’éner­gie (Ademe).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.