Un­ro­man­de­ga­re­si­gnéMe­def

Le titre de ce livre, en vente en li­brai­rie, est quelque peu mys­té­rieux : « Car­net de cam­pagne. Et si c’était lui ? ». L’au­teur en­core plus… Il s’agit en fait de l’or­ga­ni­sa­tion pa­tro­nale qui cherche à tou­cher le grand pu­blic.

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE - AU­RÉ­LIE LEBELLE

est ex­po­sé en tête de gon­dole. 125 pa­ges­vi­tea­va­lées,ven­dues8,49€. Et pile poil dans l’actualité. Le titre, « Car­net de cam­pagne. Et si c’était lui ? », in­trigue le lec­teur éven­tuel. Pour­tant, coin­cé entre les ma­ga­zines people et les men­suels re­li­gieux de la bou­tique Re­lay de la gare de l’Est à Paris, peu de cu­rieux prennent le temps d’ins­pec­ter l’ou­vrage. Ce ré­cit fic­tif est ce­lui de Dominique Strel­la-Ma­gi­vaux — un au­teur qui n’existe pas —, pa­tron de PME qui dé­cide de se lan­cer dans la cam­pagne pré­si­den­tielle et de­vient, en 2017, mi­nistre de l’Eco­no­mie. Au fil des pages, écrites comme un car­net de route, le lec­teur suit « DSM » dans son tour de France des bonnes idées, ses pro­blèmes de chef d’entreprise, son pro­gramme qui s’écrit pe­tit à pe­tit, son as­cen­sion po­li­tique… In­té­res­sant ? Peut-être. Po­li­ti­sé ? As­su­ré­ment ! Car derrière le re­gard mys­té­rieux du can­di­dat fic­tif se cache en réa­li­té… le Me­def !

Et pour­tant, rien n’af­fiche la cou­leur. Ni sur la cou­ver­ture ni sur le ré­su­mé au dos de l’ou­vrage. Un pa­ra­graphe dis­cret, après la der­nière page, pré­cise seule­ment : « DSM est un peu cha­cun de ceux qui s’in­ter­rogent avec le Me­def… » « C’est un par­ti pris fic­tif, glisse-t-elle. C’est un peu in­tri­gant, ces yeux qui nous re­gardent. On di­rait les sour­cils de Fillon, les yeux de Ma­cron et les cernes de Mé­len­chon… » La res­sem­blance fait sou­rire au siège du Me­def. Car même si le pro­gramme éco­no­mique de DSM a de nom­breux points com­muns avec ceux des can­di­dats LR ou d’En Marche !, le re­gard des­si­né sur la cou­ver­ture « n’ap­par­tient à per­sonne », as­sure-t-on.

Quel est donc l’ob­jec­tif du syn­di­cat pa­tro­nal qui a ti­ré son ou­vrage à 2 000 exem­plaires ? Vul­ga­ri­ser le « livre bleu » du Me­def, pu­blié dans le cadre de la cam­pagne et qui liste les « ré­formes à me­ner pour la France de demain ». Avec le ro­man de gare, le « for­mat est plus lu­dique pour le grand pu­blic », ex­pli­quet-on sim­ple­ment. Mais les élé­ments de lan­gage du syn­di­cat sont les mêmes. De quoi faire un suc­cès de li­brai­rie ? Au Re­lay, l’un des ven­deurs confirme po­li­ment : « Ça marche… moyen. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.