Un­ba­rème d’in­dem­ni­sa­tion en­fin dis­po­nible

Le Fonds de ga­ran­tie des vic­times d’in­frac­tions pé­nales le pu­blie sur son site.

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS - PAS­CALE ÉGRÉ ET ÉRIC PELLETIER

tom­bée la veille du week-end de Pâques, est pas­sée presque in­aper­çue. Le Fonds de ga­ran­tie des vic­times des actes de ter­ro­risme et d’autres in­frac­tions (FGTI) a mis en ligne sur son site In­ter­net un guide de l’in­dem­ni­sa­tion*. Cette bro­chure rend pu­blic, pour la pre­mière fois, le mode de cal­cul des pré­ju­dices, avec des four­chettes de mon­tants. Un exemple : les souf­frances en­du­rées, éva­luées sur une échelle de 1 à 7, soit de 1 100 à 45 000 €. Y fi­gure aus­si — ce qui consti­tue une autre pe­tite ré­vo­lu­tion — le ba­rème du pré­ju­dice ex­cep­tion­nel des vic­times de ter­ro­risme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.