Des bu­reaux de vote pas as­sez sé­cu­ri­sés ?

Alors que le pré­fet de po­lice a émis des re­com­man­da­tions, les élus de droite es­timent que le dis­po­si­tif pré­vu pour di­manche est in­suf­fi­sant et in­ter­pellent la maire de Paris.

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS - PAR MA­RIE-ANNE GAIRAUD @LePa­ri­sien_75

«L’at­ten­tat qui a été déjoué ce mar­di ( ND L R : hi e r) ma­tin avec l’ar­res­ta­tion de deux hommes montre bien que la me­nace ter­ro­riste est tou­jours aus­si im­por­tante. A cir­cons­tances ex­cep­tion­nelles, moyens ex­cep­tion­nels », in­siste Jean-Fran­çois Le­ga­ret, le maire (LR) du Ier ar­ron­dis­se­ment. Avec les autres maires des ar­ron­dis­se­ments de droite, l’élu s’in­quiète pour di­manche. Sous la hou­lette de la pré­si­dente du groupe LR Na­tha­lie Kos­cius­koMo­ri­zet, ils ont adres­sé hier un cour­rier à la maire (PS) de Paris Anne Hi­dal­go pour ti­rer la son­nette d’alarme. Ils jugent que les me­sures de sé­cu­ri­té dé­ployées au­tour des bu­reaux de vote sont in­suf­fi­santes au re­gard des exi­gences du pré­fet de po­lice, Mi­chel Ca­dot.

FIL­TRAGE, CONTRÔLE VISUEL DES PER­SONNES ET DES SACS...

Dans un cour­rier da­té du 20 mars adres­sé aux maires, ce der­nier avait in­sis­té : « Dans le contexte d’une me­nace ter­ro­riste per­sis­tante, l’élec­tion pré­si­den­tielle des 23 avril et 7 mai et les élec­tions lé­gis­la­tives des 11 et 18 juin (nous im­posent) de veiller […] à la plus grande ri­gueur s’agis­sant des me­sures de sé­cu­ri­té à mettre en oeuvre ».

La pré­fec­ture de po­lice, qui n’a pas sou­hai­té ré­pondre à nos sol­li­ci­ta­tions, a pré­vu de mo­bi­li­ser les pa­trouilles sec­to­ri­sées des com­mis­sa­riats, l’uni­té de sé­cu­ri­sa­tion opé­ra­tion­nelle de la ca­pi­tale (USOC) ain­si que les pa­trouilles de l’opé­ra­tion Sen­ti­nelle.

Pour la « sû­re­té in­terne » des bu­reaux de vote, le pré­fet de po­lice in­dique qu’il « re­vient aux maires et aux pré­si­dents de bu­reaux de vote […] de mettre en oeuvre les me­sures adap­tées ». En clair, c’est à eux d’or­ga­ni­ser le fil­trage et le contrôle visuel des per­sonnes et du conte­nu des sacs à l’en­trée, la condam­na­tion des ac­cès non indispensables et la gestion des files d’at­tente qui « en cas d’af­fluence de­vront, dans la mesure du pos­sible, être po­si­tion­nées à l’in­té­rieur des sites et à l’écart de la voie publique », pré­cise le pré­fet de po­lice.

Pour ce faire, l’Hô­tel de Ville a dé­ci­dé de mo­bi­li­ser des agents de la DPSP (Di­rec­tion de la pré­ven­tion, de la sé­cu­ri­té et de la pro­tec­tion) et des en­tre­prises pri­vées de sé­cu­ri­té. 191 bu­reaux de vote (sur un to­tal de 896) ont été iden­ti­fiés dès le mois de fé­vrier, « en concer­ta­tion avec les maires d’ar­ron­dis­se­ment », comme né­ces­si­tant un ren­fort de sé­cu­ri­té.

208 agents de sé­cu­ri­té se­ront mobilisés pour chaque di­manche de vote, pour un coût to­tal de 263 000 € pris en charge par la mai­rie cen­trale et une dou­zaine d’équipes mobiles de la DPSP cir­cu­le­ront d’un bu­reau à l’autre tout au long de la jour­née. Le ca­bi­net de la maire se dit « sur­pris » par la po­lé­mique sou­le­vée par les élus de droite, à quelques jours du scrutin.

« C’est la pre­mière fois que le pré­fet nous adresse une lettre avant l’or­ga­ni­sa­tion d’élec­tion pour nous de­man­der d’or­ga­ni­ser la fouille des sacs. Nous re­lan­çons la Ville sur ce su­jet de­puis que nous avons re­çu cette mis­sive », mar­tèle Delphine Bürk­li, la maire (LR) du IXe ar­ron­dis­se­ment.

Aux abords des bu­reaux de vote, la sé­cu­ri­té se­ra as­su­rée par la pré­fec­ture de po­lice. A l’in­té­rieur, c’est aux mai­ries de « mettre en oeuvre les me­sures adap­tées ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.