Baur, le faux Tchét­chène

In­car­cé­ré sous un faux nom, il a connu son fu­tur com­plice en cel­lule.

Le Parisien (Paris) - - FAIT DU JOUR - PAR JEAN-MI­CHEL DÉCUGIS ET ÉRIC PELLETIER (AVEC JU­LIEN BALBONI)

UNE FOIS EN­CORE, la pri­son semble avoir été le creu­set d’un des­sein ter­ro­riste. Qua­ran­te­huit heures après l’ar­res­ta­tion à Mar­seille (Bouches-du-Rhône) de Clé­ment Baur, 23 ans, et Ma­hie­dine Me­ra­bet, 29 ans, le par­cours de ces deux ter­ro­ristes pré­su­més, soup­çon­nés de pré­pa­rer un at­ten­tat pen­dant l’élec­tion pré­si­den­tielle, se des­sine plus clai­re­ment.

Ceux qui de­vien­dront in­sé­pa­rables se sont connus à la mai­son d’ ar­rêt de Se que­din,d ans le Nord. Les deux dé­te­nus ont par­ta­gé la même cel­lule au 1er étage de l’éta­blis­se­ment, entre jan­vier et mars 2015. Le plus jeune, consi­dé­ré comme le lea­deur par les en­quê­teurs de la Di­rec­tion gé­né­rale de la sé­cu­ri­té in­té­rieure (DGSI), est alors écroué sous une fausse iden­ti­té. Une fa­çon — dé­jà — de brouiller les pistes. Clé­ment Baur, qui porte une longue barbe, parle l’arabe et le russe, dit s’ap­pe­ler Is­maël Dja­brai­lov, né le 1er sep­tembre 1992, à Kiz­liar en Rus­sie.

MUL­TIPLES CHAN­GE­MENTS D’ALIAS ET DE DO­MI­CILE

Il a été condam­né par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Lille, le 19 jan­vier 2015, à quatre mois de pri­son pour la dé­ten­tion de faux pa­piers li­tua­niens. De­vant les juges, ce na­tif d’Er­mont (Vald’Oise) s’est alors pré­sen­té comme un de­man­deur d’asile tchét­chène. Il a éga­le­ment ex­pli­qué vivre à Mar­seille avec une jeune femme épou­sée re­li­gieu­se­ment.Le­sen­quê­teurs­de­laDGSI sont convain­cus qu’il a ra­di­ca­li­sé son com­pa­gnon de cel­lule. Ce­lui-ci, Ma­hie­dine Me­ra­bet, est à l’époque un voyou col­lec­tion­nant les condam­na­tions, in­car­cé­ré pour tra­fic de drogue. Ins­crit au culte mu­sul­man de la pri­son, il est sur­veillé pour un tra­fic sup­po­sé de can­na­bis au par­loir. Un seul in­ci­dent va émailler sa dé­ten­tion : « une ba­garre dans la cour de pro­me­nade », se­lon un sur­veillant qui se sou­vient très bien de lui.

En mars 2015, le faux Is­maël Dja­brai­lov sort de pri­son. Il est alors ins­crit dans les fi­chiers de po­lice comme per­sonne ra­di­ca­li­sée pou­vant re­pré­sen­ter un dan­ger (fiche S). Se­lon nos in­for­ma­tions, les ser­vices de ren­sei­gne­ment pé­ni­ten­tiaire l’ont si­gna­lé à la DGSI, qui fait le lien avec sa vraie iden­ti­té : Clé­ment Baur. Dé­but 2015, ses proches ont si­gna­lé sa dis­pa­ri­tion et sa pra­tique ra­di­cale de la re­li­gion.

En mai 2015, Ma­hie­dine Me­ra­bet, lui, est trans­fé­ré au centre de dé­ten­tion de Lon­gue­nesse, près de Saint-Omer (Pas-deCa­lais). Dès son ar­ri­vée, le dé­te­nu fait l’ob­jet de sur­veillance pour des soup­çons de ra­di­ca­li­sa­tion. A sa sor­tie, en mars 2016, Me­ra­bet est à son tour fi­ché S.

On re­trouve en­suite la trace des deux an­ciens com­pa­gnons de cel­lule le 7 dé­cembre 2016 à Rou­baix. Dans le cadre de l’état d’ur­gence, une per­qui­si­tion a lieu dans l’ap­par­te­ment de Ma­hie­dine Me­ra­bet (lire ci-contre). Mais le Rou­bai­sien a dis­pa­ru. Les po­li­ciers tombent sur Clé­ment Baur qui, une fois de plus, dé­cline une fausse iden­ti­té. Il n’est pas pour­sui­vi.

Les­deux­hom­mes­ne­perdent pas les liens noués en cel­lule, mal­gré les pé­ré­gri­na­tions de Baur à tra­vers la Bel­gique, l’Al­le­magne et la France, pé­riode du­rant la­quelle il ne cesse de chan­ger d’alias et de do­mi­cile. Le par­quet fé­dé­ral belge ouvre même une en­quête pour ses liens avec la mou­vance dji­ha­diste de Ver­viers. Son nom se­rait ap­pa­ru dans un dos­sier de fi­lière de re­cru­te­ment tchét­chène à l’ori­gine du dé­part de quatre hommes en Sy­rie. Fi­na­le­ment, Me­ra­bet et Baur se re­trou­ve­ront fin mars à Nan­cy (Meurthe-et-Mo­selle) pour re­joindre cha­cun sé­pa­ré­ment Mar­seille en co­voi­tu­rage en mi­lieu de se­maine der­nière. On connaît la suite…

Mar­seille (Bouches-du-Rhône), mar­di. Clé­ment Baur et Ma­hie­dine Me­ra­bet ont été in­ter­pel­lés dans l’ap­par­te­ment qu’ils louaient dans la ci­té pho­céenne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.