Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

vice ci­vique, elle a été re­cru­tée par l’AS Su­rieux pour s’oc­cu­per de deux équipes d’ado­les­centes. « J’adore en­traî­ner les jeunes, c’est une pas­sion pour moi », ex­plique-t-elle. Es­sia porte le voile de­puis l’âge de 16-17 ans. « Ce­la ne m’a ja­mais po­sé de pro­blème. Ni dans le monde du foot ni à l’uni­ver­si­té. Je ne fais pas de pro­sé­ly­tisme. Je res­pecte tout le monde » in­siste-t-elle.

Ven­dre­di, le pré­sident de son club re­çoit un ap­pel du pré­sident de la Ligue Au­vergne-Rhône-Alpes, Ber­nard Bar­bet, qui lui ex­plique qu’il vient de dé­cou­vrir la si­tua­tion d’Es­sia. Et qu’il n’est pas ques­tion que la jeune femme vienne à la fi­nale voi­lée. Car au nom de « la neu­tra­li­té du sport », le

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.