A

Le Parisien (Paris) - - VIE QUOTIDIENNE -

u bord de la Garonne, près du pont Cha­banDel­mas, ses formes rondes sur­mon­tées d’un bel­vé­dère rap­pellent tout au­tant une ca­rafe à dé­can­ter que les tour­billons du fleuve. Dans un quar­tier en pleine ré­no­va­tion, le bâ­ti­ment ré­so­lu­ment contem­po­rain, tout de verre et mé­tal, est sor­ti de terre il y a moins d’un an pour abri­ter la Ci­té du vin, vou­lue par Alain Jup­pé, le maire de la ville, comme « son Gug­gen­heim ». En­ten­dez par là, au-de­là de la mo­der­ni­té ar­chi­tec­tu­rale, la vo­lon­té de do­ter la ville d’un équi­pe­ment cultu­rel fort, dé­dié au vin, et d’en faire un élé­ment de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique.

Pour ce faire, Bor­deaux la clas­sique, long­temps qua­li­fiée de « belle en­dor­mie », n’a pas hé­si­té à mul­ti­plier les au­daces dans ce nou­veau temple. « Nous ne vou­lions pas être un énième mu­sée du vin », ré­sume Oli­vier Kol­lek, di­rec­teur mar­ke­ting. Opé­ra­tion réus­sie. Une fois en­trés dans le « vais­seau », les vi­si­teurs iront de sur­prise en sur­prise.

L’in­té­rieur adopte les mêmes ron­deurs que l’ex­té­rieur et une dé­co­ra­tion, où le bois do­mine, qui n’est pas sans rap­pe­ler les an­nées 1970. Le rez-de-chaus­sée re­groupe un res­tau­rant avec ter­rasse, une bou­tique et sur­tout une su­perbe cave cir­cu­laire où vous pour­rez ache­ter quelques bonnes bou­teilles de bor­deaux mais aus­si… de l’étran­ger : la vo­ca­tion de la Ci­té n’est pas de faire l’éloge d’un vi­gnoble mais de cé­lé­brer le monde du vin et sa, ou plu­tôt ses cul­tures. Quelques marches plus haut, le deuxième étage ac­cueille une bi­blio­thèque, des salles de sé­mi­naire ou de réunion, mais aus­si plu­sieurs es­paces ate­liers de dé­gus­ta­tion ori­gi­naux : « le vin des écri­vains » per­met de s’ini­tier au rythme d’une lec­ture et « les mar­chés du monde » pro­met une ba­lade vir­tuelle, vi­suelle, ol­fac­tive et oe­no­lo­gique aux quatre coins de la pla­nète. Ils ne font pas par­tie du prix de la vi­site mais peuvent se ré­ser­ver à l’avance.

Le plus éton­nant se dé­couvre à l’étage su­pé­rieur avec le par­cours de vi­site per­ma­nent. Sur 3 000 m2, il vous in­vite à un voyage aus­si in­at­ten­du que spec­ta­cu­laire. Ici, pas de col­lec­tions de gra­vures, d’ou­tils ni de bou­teilles, mais des écrans tac­tiles, des films, des dis­po­si­tifs in­ter­ac­tifs, le tout dans un dé­cor très de­si­gn. Un « com­pa­gnon de vi­site », pe­tit ap­pa­reil re­lié à un casque, est in­dis­pen­sable. Il vous per­met de vous connec­ter aux bornes qui se dé­clinent au gré de 19 thèmes : « pla­nètes vin », « por­traits de vin », « tête-à-tête avec les ex­perts »… Par­mi les plus réus­sis : ces grandes tables où vous pou­vez vous as­seoir pour as­sis­ter à des dia­logues entre des per­son­nages au­tour du vin et de la gas­tro­no­mie. Ou en­core « le buf­fet des cinq sens » pour s’ini­tier aux sen­teurs, cou­leurs, tex­tures des vins et au vo­ca­bu­laire oe­no­lo­gique. En­fin, es­sayez ce vaste so­fa rond où, à de­mi al­lon­gé, vous sui­vez au pla­fond les dé­cli­nai­sons de la di­vine bois­son à tra­vers les arts…

De ce foi­son­ne­ment, on res­sort un peu épui­sé… et as­soif­fé. Il faut se rendre au hui­tième et der­nier étage pour dé­gus­ter, c’est com­pris dans le prix d’en­trée, un verre de vin par­mi une sé­lec­tion de 20 bou­teilles. Et en pro­fi­ter pour contem­pler la vue pa­no­ra­mique of­ferte par ce bel­vé­dère sur Bor­deaux, une ville en train de réus­sir sa mue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.