Mo­na­co, vi­ve­ment la suite

Quel est le meilleur ti­rage ?

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - HAROLD MARCHETTI

Qua­li­fié pour les de­mi-fi­nales de la Ligue des cham­pions, Mo­na­co connaî­tra ce mi­di son ad­ver­saire. Ce se­ra soit le Real, soit l’At­lé­ti­co, soit la Ju­ven­tus.

Même si l’écré­mage prin­ta­nier de la Ligue des cham­pions 2017 a res­sem­blé à un pe­tit coup de ba­lai de l’aris­to­cra­tie eu­ro­péenne, avec les éli­mi­na­tions du Bayern Mu­nich et de Bar­ce­lone, le cas­ting du der­nier car­ré bé­né­fi­cie d’une pres­ti­gieuse dis­tri­bu­tion. A l’aune de la carte de vi­site des quatre ac­teurs, Mo­na­co manque quelque peu de ré­fé­rences à ce ni­veau. Fai­sons l’ap­pel. Il y a d’abord le Real Ma­drid, onze fois cham­pion d’Eu­rope. Lau­réat no­tam­ment en 2014 et 2016, il mêle la splen­deur de son glo­rieux pas­sé aux réa­li­tés de son étin­ce­lant pré­sent. Son voi­sin de l’At­lé­ti­co fi­gure, pour la troi­sième fois en quatre édi­tions, à ce stade de l’épreuve. Ça vous suf­fit à po­ser son ni­veau et à louer son art consom­mé pour em­me­ner ses ri­vaux au bal des dés­illu­sions. MO­NA­CO PEUT FAIRE MAL AU REAL Quant à la Ju­ven­tus, fi­na­liste mal­heu­reuse en 2015, outre une adap­ta­bi­li­té, un mou­ve­ment et une va­rié­té dans le dan­ger, elle pos­sède dans ses rangs, avec Dy­ba­la, un in­croyable joyau. Mais en jouant comme face à Dort­mund ou Man­ches­ter Ci­ty, Mo­na­co a le droit, à quelques heures du ti­rage, de re­gar­der cha­cun droit dans les yeux.

A com­men­cer par le Real. Et pas seule­ment car l’évo­ca­tion des Me­rengue le ra­mène aux heures in­can­des­centes de 2004. Par leur pro­pen­sion à en­voyer du jeu, les hommes de Zi­dane, en proie à des sou­cis ré­cur­rents en char­nière cen­trale (NDLR : Pé­pé et Va­rane

peuvent s’ex­po­ser aux contres meur­triers des Mo­né­gasques. Rien de tel chez les aus­tères Col­cho­ne­ros où la ri­gueur dé­fen­sive coule dans les veines. La re­marque vaut aus­si pour la Vieille Dame pié­mon­taise, qui a to­ta­le­ment éteint la MSN (Mes­si Sua­rez-Ney­mar). Hé­ri­ter de l’un ou de l’autre ce mi­di au­rait tout d’un trom­pel’oeil. En clair, si le rôle d’out­si­der lui est clai­re­ment dé­vo­lu, Mo­na­co, ce dé­to­nant « in­trus », a les moyens de rê­ver plus grand.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.