Attacus pré­cède Bold Eagle

Avant de pré­sen­ter le meilleur trot­teur fran­çais dans le Prix de l'At­lan­tique (Gr. I), Sé­bas­tien Gua­ra­to comp­te­ra sur ATTACUS dans le quin­té.

Le Parisien (Paris) - - HIPPISME -

Der­rière les trois bases pré­ci­tées, plu­sieurs concur­rents dé­mar­rant de la se­conde ligne semblent en me­sure de ve­nir com­plé­ter la bonne com­bi­nai­son du quin­té. C'est le cas d'OLIMPUS CAF (n°9), dont la seule ten­ta­tive de l'an­née s'est sol­dée par une en­cou­ra­geante troi­sième place à Vin­cennes. Son chro­no (1'12''4) plus que flat­teur dé­montre qu'il est en me­sure de bien faire ici. Plus à l'ex­té­rieur, BLUES D'OUR­VILLE (n°12), même s'il reste fer­ré, et PIONEER GAR (n°10), le bon trouble-fête de la course, par­ti­ront lo­gi­que­ment avec des sup­por­teurs convain­cus.

La pauvre AGO­RA doit s'élan­cer tout à l'ex­té­rieur de la pre­mière ligne. Ce­pen­dant, sa chance théo­rique est évi­dente au pa­pier strict. VÉNÉZIA DE MAI (n°11), elle, court fer­rée comme BLUES D'OUR­VILLE, mais elle de­meure ca­pable de fi­nir dans la bonne com­bi­nai­son,.

Vin­cennes, le 21 fé­vrier. Sé­bas­tien Gua­ra­to (à gauche) et Éric Raf­fin en­tourent ATTACUS après le Prix du Ches­nay.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.