«V

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS -

enez jouer une heure et vous au­rez du mal à dé­cro­cher… » Dif­fi­cile de dire non à l’in­vi­ta­tion de Jé­ré­my Sca­te­na, cham­pion de France de pa­del. Ce­lui avec un seul « d » et sa ra­quette de plage croi­sée avec un mor­ceau de gruyère, à ne pas confondre avec le paddle, la planche sans voile et sa pa­gaie…

Le ren­dez-vous est fixé au Pa­del Club de Bois-d’Ar­cy (Yve­lines), dans l’une des cages de fer de20m­sur10ma­vec­des­pa­rois en­ver­rede3m­de­hau­tàl’ar­rière et sur les cô­tés. Mi-ten­nis, mis­quash. Le sol, lui, est un mé­lan­ge­de­ga­zon­syn­thé­ti­queet­de­sable. « Ce­la per­met de fa­vo­ri­ser les glis­se­ments pour évi­ter de se blo­quer à chaque ap­pui, ex­plique Ja­vier Lle­bot Lo­za­no, chef de pro­duit pa­del chez Tec­ni­fibre. C’est un peu des sen­sa­tions iden­tiques à la terre bat­tue. »

D’où l’im­pé­rieuse né­ces­si­té de bien s’en­tendre avec son par­te­naire…NéauMexi­que­dansles an­nées 1970, puis im­por­té en Es­pagne où il compte plus de pra­ti­quants que le ten­nis, le pa­del monte ra­pi­de­ment au fi­let en France. Ici, pas be­soin de ta­per comme un pro dans la balle, iden­tique à celle de ten­nis avec un peu moins de pres­sion. Les plus âgés ou les moins spor­tifs peuvent y trou­ver leur compte. D’au­tant que la sur­face n’est pas trau­ma­ti­sante. Les autres de­vront ap­prendre à domp­ter ces fi­chus re­bonds qui vous font perdre un point que vous pen­siez ga­gnant. Ou vice-ver­sa. Le pa­del, c’est sai­sir la balle au bon bond. Sa­voir la lais­ser re­bon­dir dans sa moi­tié de ter­rain, tou­cher le verre et la re­lan­cer comme au squash.

Quand Jé­ré­my Sca­te­na vous montre, on se dit que ça se fait les doigts dans le nez. Et on se les fourre dans… l’oeil. C’est bien le mo­ment où ma pra­tique de mo­deste 3e Sé­rie en ten­nis, qui per­met de faire illu­sion dans les autres com­par­ti­ments du jeu, no­tam­ment la vo­lée, ne m’est stric­te­ment d’au­cun se­cours. « Etre ten­nis­man, c’est à la fois un avan­tage et un frein, ré­sume Ja­vier. Pour dé­mar­rer, c’est un atout. Après, il est dif­fi­cile de se dé­bar­ras­ser de ses a prio­ri. » Ce­la n’em­pêche pas Gaël Mon­fils d’y briller ou Mar­ta Mar­re­ro, ex-n°47 mon­diale à la WTA, d’être de­ve­nue maî­tresse du monde en pa­del. Mais bon, là, il y a en­core de la marge…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.